Funchal et ses alentours en une semaine

1 Semaine - 10 Jours

Cet été-là, je voulais changer nos habitudes méditerranéennes afin de découvrir de nouveaux paysages et de nouvelles saveurs. Après de nombreuses hésitations, notre choix s’est porté sur la très nature Madère. Pas de regret, ce fut le coup de foudre dès l’atterrissage. Le temps de récupérer notre voiture et nous partons à la conquête de l’île sous un soleil radieux. Le début d’une semaine de rêve sur l’île aux fleurs…

En vacances à Funchal, on n’oublie pas de :

- Prendre un bateau pour aller observer des dauphins et des baleines en plein milieu de l’océan Atlantique. Pour cela, je vous recommande la journée en mer en direction des Îles Désertes avec l’agence Ventura Nature Emotions.

- Randonner le long des llevadas. Les llevadas sont des petits canaux d’irrigation permettant d’amener l’eau des montagnes jusqu’aux cultures à flanc de falaises. Les deux plus belles randonnées le long des llevadas sont celles des Vinte e Cinco Fontes et du Caldeirao Verde.

- Boire une bonne Nikita à Camara de Lobos. La Nikita est le cocktail local à base de vin blanc, de bière, de jus d’ananas et de glace vanille. De prime abord, ça ne fait pas rêver mais ce cocktail est un délice !

- Grimper au sommet du Pico do Arieiro, l’un des plus hauts sommets de l’île. De là, la vue est incroyable et on se croit vite au sommet de l’Olympe. La randonnée du Pico do Arieiro au Pico Ruivo est spectaculaire mais réservée aux personnes en bonne condition physique.

- Se baigner à la Pointe de Saint-Laurent. Là encore, la randonnée est exceptionnelle en direction de la pointe la plus à l’est de l’île. Ici, les terres sont arides avec une palette de couleurs allant de l’ocre à l’orange en passant par le jaune. Un vrai paysage de carte postale ! Ce lieu abrite une petite plage de galets isolée, idéale pour faire une pause baignade pendant la rando.

- Déguster de l’Espada, le poisson local, à Ponta do Sol sur la côte sud de l’île.

- Tester les piscines naturelles de Porto Moniz. Je vous conseille celles au pied du restaurant Cachalote, beaucoup plus naturelles que celles aménagées au centre du village.

- Avoir le vertige au belvédère Cabo Girao, le mirador le plus élevé d’Europe.

- Photographier les sublimes portes peintes par des artistes du monde entier dans la vieille ville de Funchal.

- Se perdre dans les allées fleuries du Jardin tropical de Monte et déguster un verre de Madère au bar du parc avec une vue panoramique sur Funchal. Magique.



QUAND PARTIR ? 
La période idéale s’étend de mai à septembre.

TEMPÉRATURES
En été, les températures vont de 25°C à 30°C mais le temps change vite et varie selon les différents coins de l’île. À savoir que la côte sud est la plus ensoleillée !

ON RESTE COMBIEN DE TEMPS ? 
Au moins une semaine pour prendre le temps de découvrir l’île.

LES INDISPENSABLES À METTRE DANS MA VALISE
Les lunettes de soleil, un maillot de bain pour se baigner dans les piscines naturelles mais également un k-way pour les averses et de bonnes chaussures pour randonner.

L'ANECDOTE À CONNAÎTRE
Au pied de l’Église de Monte, vous apercevrez des hommes vêtus de blanc proposant aux touristes une descente en panier. Ce moyen de transport était utilisé au XXe siècle par les riches Madériens ou les étrangers pour rejoindre le centre de Funchal. Aujourd’hui, les carreiros promettent aux touristes 10 min de sensations fortes le long du caminho do Monte dit "le toboggan" !

LE POINT HISTOIRE
L'île a été découverte en 1419 par les navigateurs portugais Tristão Vaz Teixeira, Bartolomeu Perestrelo et João Gonçalves Zarco qui ont surnommé l'île "Madeira", "bois", en raison de l'abondance de cette matière première. Au fil des siècles, Madère a acquis une certaine renommée grâce à son vin mais aussi aux bienfaits de son climat, ce qui en fait une destination thérapeutique privilégiée pour l’aristocratie européenne du XXe siècle. Aujourd’hui, l’île mise sur ses richesses naturelles pour attirer les voyageurs du monde entier.

ON MANGE QUOI ? 
Plein de bonnes choses : de l’espada, du bolo do caco (pain traditionnel) mais aussi toutes sortes de fruits comme des fruits de la passion ou de l’annone (fruit dont le goût se rapproche de la banane). En boissons, vous aurez le choix entre la nikita, la poncha (liqueur de fruit de la passion) et bien sûr du Madère!

COMBIEN ÇA COÛTE ?
Le coût de la vie est plus faible qu’en France, surtout si on consomme uniquement des produits locaux.

LE POINT HÉBERGEMENT
En Airbnb sans hésiter ! Notre logement nous a coûté uniquement 35€ la nuit. L’avantage, on peut cuisiner dans le logement, ce qui s’avère économique !

LE POINT TRANSPORT 
Les bus sont assez lents car ils passent par de nombreux petits villages. La meilleure option est de louer une voiture pour profiter des paysages de l’île en toute liberté.

LA PLAYLIST
Pourquoi ne pas écouter les radios locales pour découvrir de nouveaux titres !

LE SOUVENIR QUI FAIT PLAISIR
Une bonne bouteille de Madère et quelques graines de fleurs de l’île.

L'ASTUCE EN PLUS
Pique-niquer à Ponta do Pargo en face d’une vue incroyable sur l’océan Atlantique.


Jour 1 
: Arrivée à Funchal ! Après avoir rejoint la ville depuis l’aéroport, on commence la visite. Passage obligé par la cathédrale puis promenade le long de la Marina, on n’hésite pas à s’aventurer hors des sentiers battus. Les portes peintes de la vieille ville sont à ne pas manquer ! Pour le goûter, on passe au marché des laboureurs pour s’acheter des fruits de la passion comme on n’en goûte pas ailleurs.

Jour 2 : On réserve toute cette deuxième journée pour une excursion en bateau ! Les environs sont magnifiques et on voudrait même pouvoir y rester plus longtemps. Au programme, découverte des îles désertes et observation des dauphins ! Avant ça, on fait un détour par le Mercado pour faire le plein de fruits et avoir de quoi grignoter sur le pont, les pieds dans l’eau.

Jour 3 : Aujourd’hui, on part à la découverte de toute la côte sud de l’île. Une journée suffit puisque ce n’est pas si grand. Pour ça on loue une voiture et on roule vers Camara de lobos, petite ville de pêcheurs et le Cabo Girao, une des plus hautes falaises du monde pour un paysage à couper le souffle. On file ensuite vers Ponta do sol, village enfermé entre deux falaises et leurs plants de bananiers, et on en profite pour aller bronzer sur sa plage de gros galets. Ne ratez pas l'église du XVIe siècle au clocher couvert d’azulejos. Après ça, on se dirige vers Jardim do mar, village pittoresque hyper relax considéré comme le meilleur endroit de l’île pour surfer. En fin de journée, on admire le coucher de soleil depuis le phare de Ponta do Pargo.

Jour 4 : On démarre la journée par une randonnée le long des llevadas. On peut choisir entre la rando Vinte e Cinco Fontes ou celle du Caldeirao Verde, qui valent toutes les deux le coup. Les paysages sont à couper le souffle. On n’oublie pas d’enfiler ses bonnes chaussures et d’emporter de quoi boire et manger, car on ne retrouvera la ville que le soir !

Jour 5 : Aujourd’hui est une journée détente, après la grande randonnée de la veille. On prend la voiture et on se promène sur la côte Nord pour voir les maisons de Santana très typiques et les nombreux miradors qui longent la côte. Prenez l’appareil photo, car la vue est magnifique ! Enfin, on en profite pour se baigner aux piscines naturelles de Porto Moniz.

Jour 6 : Impossible de visiter Madère sans faire la randonnée à la Pointe de Saint Laurent ! Après ça, on en profite pour faire une baignade sur l’unique plage de sable à Machico. Enfin, on se détend en buvant un verre en regardant les surfeurs à Porto da Cruz.

Jour 7 : C’est déjà le dernier jour… On file au Pico do Arieiro pour admirer l’île depuis l’un de ses plus hauts sommets (1818 mètres). Apportez des vêtements chauds, car si les températures sont à 15 degrés près de la côte, là-haut elles peuvent avoisiner les 0 degrés. Enfin, on rentre à l’aéroport de Funchal pour prendre notre avion.