Une semaine aux îles Baléares

1 Semaine - 10 Jours

En voyage pour Terres d’Aventure, on a testé leur "formule liberté". À peine a-t-on posé un pied à Majorque que nous filons dans la Serra de Tramuntana. Au creux des montagnes, vallées d’oliviers, orangers, citronniers entourent quelques fincas sur fond de mer azur. Le décor est pittoresque et c’est ce qui nous séduira sur l’île. Criques secrètes, randos panoramiques, villages en pierres sèches, routes où souffle un vent de liberté… un doux voyage rural.

À notre arrivée à Minorque, on est subjugué par la beauté de cette l’île sauvage. Très préservées, les plages s’étendent dans un paradisiaque camaïeu de bleu. Pour les atteindre, il faut marcher un peu, beaucoup parfois mais quelle joie de découvrir ce cadre protégé ! Quand nous ne sommes pas au bord de l’eau, nous parcourons les villes historiques et les sites archéologiques, attendant patiemment que le soleil se couche sur la mer. Les îles Baléares, au-delà des stations balnéaires, révèlent une surprise à chaque instant !


En vacances aux Baléares, on n’oublie pas de :

  • Guetter l’arrivée des pirates, depuis les anciennes tours de guet de Minorque. L’île en possède 53 autour de son littoral. La tour Na Seca sur la rive est ou la tour Albercutx au nord en sont de beaux exemples.
  • Faire une rando en balcon au-dessus des criques de la Serra de Tramuntana et boire un jus d’orange pressé par Toni le pêcheur à Cala Tuent. Puis, se baigner dans la crique. Rien de mieux après une bonne marche !
  • Longer les falaises de la Serra de Tramuntana en bateau et observer les faucons, les aigles et les chèvres sur les rochers (30€ aller-retour environ entre Sóller et Cala Tuent).
  • Prendre le tramway dans le centre ville de Sóller pour rejoindre son port. 25 minutes d’un trajet hors du commun à bord d’un wagon vintage (6€ aller).
  • Visiter le centre historique de Sóller et acheter de l’huile d’olive et des amandes grillées à la coopérative du village. On a testé, elles sont délicieuses ! Et ça fait un super cadeau souvenir.
  • Marcher sur les pas des anciens en empruntant l’itinéraire du Barranc de Biniaraix et ses 2000 marches dallées datant de la période de l’occupation arabe (4h de marche).
  • Déambuler dans les ruelles du village en pierres sèches de Fornalutx au milieu des vergers d’orangers, de citronniers et d’oliviers.
  • Jouer les road trippers jusqu’au Cap de Formentor. La route sillonne les crêtes bordées de pins avec des vues plongeantes sur les criques turquoises. Rester jusqu’aux dernières heures du jour pour voir le soleil se coucher sur Majorque. Magique !
  • Passer la journée à Palma de Majorque pour visiter sa cathédrale, ses musées, ses palais et sa vieille ville. En fin de journée, faire une promenade à vélo sur le littoral. 20 km de pistes cyclables vous attendent !
  • Voyager dans le temps avec le Ferrocarril de Sóller, le plus vieux train d’Espagne. Une traversée de 27 km entre oliviers et montagnes de la Serra de Tramuntana pour rallier Palma (20€ aller).
  • Faire un trek sur les sentiers du GR 221. La Ruta de Pedra en Sec, un trip nature entre le nord et le sud de l’île, pour les amoureux de la randonnée.
  • Contempler Mahón depuis la mer. C’est en bateau que la ville est la plus belle. Et visiter demeures bourgeoises, palais historiques et musées pour s’imprégner de l’ambiance de la capitale de Minorque.
  • Se balader à S’Albufera des Grau, un parc naturel entre le phare de Favàritx et le village blanc d’Es Grau. Biodiversité sauvegardée, eau pure, oiseaux marins… 2 à 4h de marche sur un sentier nature ou farniente dans les criques. C’est au choix !
  • Plonger au cœur de l’histoire en visitant des sites mégalithiques datant de l’âge de bronze. Villages, lieux de culte… des excursions mystiques au milieu des ruines anciennes et des paysages bucoliques de Minorque comme Talatí de Dalt (4€, gratuit hors saison), Naveta de Tudons (2€), Torre Llafuda (gratuit)...
  • Partir en road trip jusqu’au Cap de Cavalleria et admirer la vue depuis le phare, 80 m au-dessus de la mer (visite du phare 3€).
  • Se baigner dans les plages et les criques préservées du nord de Minorque. Eau turquoise, sable blond, terre rougeoyante et végétation verdoyante : un paradis sauvage. Comme par exemple : Platja de Cavalleria, la plus facile d’accès (rapide depuis le parking); Platja Binamel-Là, la plus bucolique (5 min de marche); Cala Pregonda, l’une des plus belles (15 min de marche depuis Binamel-Là) et Cala el Pilar, la plus isolée (30-45 min de marche entre les pinèdes).
  • Admirer Minorque depuis le plus haut sommet de l’île, le Monte Toro.
  • Se prélasser sur les plages mythiques du sud. Sable blanc, eaux cristallines, falaises de calcaire et pinèdes… un haut lieu de farniente et de snorkeling. À tester : Cala en Turqueta à 10 min de marche, Cala Macarella et Cala Macarelleta à 30 min à pied, Cala Mitjana et Mitjaneta à 20 min du parking… et tant d’autres plages de rêve.
  • Explorer Ciutadella et se perdre dans les dédales des rues pavées et colorées de cette ville pittoresque, ancienne capitale de Minorque.
  • Flâner dans les jardins et le labyrinthe des anciennes carrière de calcaire de Líthica Pedreres de s’Hostal.
  • Admirer les plus beaux couchers de soleil depuis le phare de Pont d’en Gil ou l’arche naturelle de Punta Nati sur la côte est de Minorque.
  • Randonner sur le GR 233 qui fait le tour de l’île en empruntant le Camí de Cavalls. Un parcours de 186 km avec 20 étapes, pour un trek sur les sentiers historiques de Minorque à la découverte des plus beaux paysages de l’île. À faire à vélo, à pied ou à cheval, en 10 jours ou accessible pour des virées à la journée.



QUAND PARTIR ?
 
Hors saison, pour éviter la foule et les grosses chaleurs des mois d’été où l’eau est chaude mais les plages bondées. En mai, les températures sont agréables pour la rando et les paysages champêtres mais l’eau reste fraîche. C’est en septembre, par contre, qu’elle est la plus chaude !

TEMPÉRATURES
Aux Baléares, les températures sont douces toute l’année. Avec des minimales à 8° en hiver et des maximales à 30° en été. Le vent du nord souffle souvent et le temps change vite.

ON Y VA COMMENT ?
Pour rejoindre l'archipel, pas le choix, il faut prendre l'avion ! Comptez 38€ aller-retour pour un trajet Paris-Palma de Majorque.

ON RESTE COMBIEN DE TEMPS ? 
10 jours minimum pour faire un circuit sur les deux îles.

LES INDISPENSABLES À METTRE DANS MA VALISE
Un maillot de bain pour profiter des eaux cristallines des îles Baléares. Des chaussures de randonnée pour se promener sur les sentiers. Lunettes, crème solaire et chapeau de rigueur… ça cogne fort ! Un coupe-vent pour les sommets et un appareil photo, c’est trop beau !

L'ANECDOTE À CONNAÎTRE
C’est à Mahón, la capital minorquine, que notre sauce mayo a été inventée !

LE POINT HISTOIRE
Aujourd’hui faisant partie des communautés autonomes d’Espagne, l’archipel des Baléares formée par les quatre îles principales de Majorque, Minorque, Ibiza et Formentera, a de tout temps été sous domination étrangère. Une histoire qui laisse des traces. Sites archéologiques de la civilisation Talayote, monuments historiques, tours de guet en cas d’invasions pirates, sentiers de sentinelles… Une diversité des cultures qui fait la richesse des îles Baléares.

ON MANGE QUOI ? 
À Majorque, on goûte l’huile d’olive, on croque des amandes et on se délecte d’un jus d’orange ou de citron pressé. Exquis ! On succombe au tumbet de légumes grillés, un plat typique majorquin. Un régal ! On mange une sopa mallorquina. Potage de choux, chou-fleur et légumes avec du pain à l’huile d’olive. Miam ! Sans oublier les traditionnelles tapas et paellas.

COMBIEN ÇA COÛTE ?
Aux Baléares, le coût de la vie est meilleur marché qu’en France. Mais il diffère en fonction des régions des îles. Attention, les prix peuvent doubler en pleine saison !

LE POINT HÉBERGEMENT
Pas de camping sauvage aux îles Baléares et très peu d’emplacements pour planter la tente ! Par contre, beaucoup d’hôtels, de locations d’apparts, de Airbnb… Mais les plus belles adresses se trouvent dans des agroturismos où les fincas, fermes typiques, ont été aménagées en chambres d’hôte.

LE POINT TRANSPORT
Un bon réseau de bus mais on vous conseille de louer une voiture pour visiter les îles. Les tarifs sont différents selon les saisons, les agences locales ou internationales. Faites des comparatifs ! Les voitures ne sont pas assurées pendant les trajets en bateau entre les îles. Mieux vaut louer un véhicule différent dans chacune d’elles.

LA PLAYLIST
Best Coast, l’album Crazy For You ou Warpaint avec Keep It Healthy.

LE SOUVENIR QUI FAIT PLAISIR
Randonner sous un soleil de plomb, au milieu des parfums d’orangers ou de romarins. Arriver sur une plage déserte et sublime. Se rafraîchir dans ses eaux limpides ! Un bonheur !

L'ASTUCE EN PLUS
Profiter d’un séjour à Majorque pour faire une escapade à Minorque. Ou inversement ! Les liaisons inter-îles, entre les ports d’Alcúdia et Ciutadella, se font en 1h30 à 2h30 en fonction des compagnies maritimes. Les îles sont très différentes, elles valent toutes les deux le détour !



Jour 1
: Arrivée à l'aéroport. Direction la Serra de Tramuntana jusqu’à la ferme de Bàlitx d’Avall où nous dormons.

Jour 2 : Randonnée à la tour Na Seca, puis vers Cala Tuent et retour en bateau jusqu’au port de Sóller. Dîner à Sóller.

Jour 3 : Visite des villages de Sóller et Fornalutx. Road trip jusqu’au cap de Formentor en passant par les lacs Cúber et Gorg Blau, le monastère de Lluc et Pollença. Dîner à Cala Sant Vicenç.

Jour 4 : Départ pour Minorque ! Arrivée à Ciutadella en bateau, puis visite du cap Favàritx. Randonnée dans le parc naturel de S’Albufera des Grau, découverte du site talayotique Talatí de Dalt et dîner à Mahón.

Jour 5 : Balade sur la promenade de Fornells jusqu’à la tour du même nom puis direction le cap de Cavalleria et sa plage. Nous partons ensuite pour Platja Binamel-Là et Cala Pregonda. Une escale rapide à Es Mercadal et nous accédons au Monte Toro. Ensuite, marche jusqu’à Cala el Pilar et visite des sites mégalithiques de la Naveta des Tudons et Torre Llafuda. Soirée à Ciutadella.

Jour 6 : Farniente dans les plages du sud à Cala en Turqueta, Macarella, Macarelleta, Mitjaneta et Mitjana. Et enfin, coucher de soleil au Pont d’en Gil.