Une semaine sur les routes de Toscane

1 Semaine - 10 Jours
Pendant des années, j’en ai longuement rêvé. J’ai même eu pour projet de faire un trip en Toscane avec ma meilleure amie pour nos 20 ans, sans jamais le réaliser ni même avoir mis les pieds en Italie avant ma visite de Rome en juin 2013. Car c’est là que tout a commencé : j’ai traversé le pays en voiture et ce fut le début de la fin ! Je n’ai pas pu repousser mon envie de revoir cette province de l’Italie, alors un an plus tard, j'ai fait mes valises et me suis rendue en Toscane. J’ai tellement adoré que, depuis, un passage dans la région est obligatoire à chaque fois que je me rends en Italie ! Partez avec moi à la découverte des paysages de Toscane, des vignes à perte de vue, des petits villages au charme fou, et cette couleur ocre qui réchauffe...


De passage en Toscane, on n’oublie pas de :

- Se balader dans les chiantis ou faire des visites organisées pour découvrir ces lieux si reconnus et réputés en Toscane, et tester les délicieux vins italiens.
- Prendre LA photo cliché devant la tour de Pise, vous savez, celle où vous poussez des mains la tour penchée !
- Admirer les œuvres intemporelles de Botticelli comme La Naissance de Vénus ou Le Printemps au Musée des Offices de Florence. On les a tous vues un jour ou l’autre dans nos livres d’école ! 
- Traverser le Ponte Vecchio, s’asseoir dessus, se prendre en photo, rêver devant les boutiques d’or et s’imaginer ce qu’aurait été notre vie si on avait vécu pendant la période glorieuse de Florence.
- Tester tous les magasins de glaces et en manger jusqu’à saturation tout au long de son voyage.
- Sortir des centres-villes et des lieux touristiques pour aller goûter des vrais plats de pâtes version mamma italienne.
- Prendre des petites routes en voiture dans la campagne italienne, pour se perdre au milieu des chiantis et découvrir de jolis paysages de vignobles.
- Faire du sport en montant toutes les tours que comptent les petits villages. Entre autres : la tour d’Arnolfo, la tour de Pise, de Guinigi ou encore la tour Del Mangia à Sienne…
- Prendre un Airbnb dans un petit village reculé de Toscane pour se perdre et apprécier la culture locale.
- Acheter dans des petites épiceries fines de la charcuterie et des fromages italiens : de bons produits locaux à ramener avec soi pour la maison ou pour offrir aux proches.
- S’arrêter dans le petit village de Vinci où est né Leonard de Vinci. Vous y verrez un musée qui lui est dédié et à quelques kilomètres vous pourrez voir sa maison natale.
 

QUAND PARTIR ?
Mai-juin ou septembre-octobre... En fait il faut tout faire pour éviter la période touristique et la grosse chaleur !

TEMPÉRATURES
20 à 28 degrés en moyenne.

ON RESTE COMBIEN DE TEMPS ?
Environ 1 semaine pour voir l’essentiel.

LES INDISPENSABLES À METTRE DANS MA VALISE
Un appareil photo pour tout immortaliser, un guide de voyages pour ne rien louper pendant le voyage, et surtout de bonnes baskets parce que vous allez beaucoup marcher !

L'ANECDOTE À CONNAÎTRE
En Italie, dans les petits villages, il est courant que les magasins ferment plus longtemps que nous le midi. Il n’est pas rare de voir les magasins ne rouvrir qu’à 16h ou 17h car il fait trop chaud avant. On se fait souvent avoir la première fois.

LE POINT HISTOIRE
La Toscane a connu une grande prospérité grâce à une période exceptionnelle pendant la Renaissance. L’art est devenu un des acteurs majeurs de la région notamment avec l’arrivée des Médicis au pouvoir au XVe siècle.

ON MANGE QUOI ?
Des pâtes, et puis des pâtes et encore des pâtes.

COMBIEN ÇA COÛTE
?
J’ai toujours trouvé qu’en Italie les prix étaient les mêmes qu’en France à l’exception de l’essence, qui est beaucoup plus chère.

LE POINT HEBERGEMENT
On loge dans un Airbnb au milieu des vignes, dans une chambre d'hôtes à la Call Me By Your Name, ou dans un hôtel en dehors du centre-ville.

LE POINT TRANSPORT
On peut utiliser les transports en commun dans la ville de Florence mais il faut une voiture pour se rendre dans les autres bourgades.

LA PLAYLIST
Parce qu’on aime les clichés, pourquoi pas une playlist de chansons un peu old school italiennes de Eros Ramazotti ou Laura Pausini !

LE SOUVENIR QUI FAIT PLAISIR
Se retrouver tout en haut du Duomo de la cathédrale Santa-Maria à Florence après la plus grande montée d’escaliers que l’on ait jamais faite.

L'ASTUCE EN PLUS
Attention aux centres-villes en Italie avec leurs fameuses ZTL : zones de trafic limité qui ne sont réservées qu’aux voitures détenant un permis spécial. Garez-vous en dehors de cette zone et faites le reste du trajet à pied.

Jour 1 : Depuis l’aéroport de Pise (beaucoup moins cher), louez une voiture et partez à l’aventure ! Rejoignez Florence directement, à seulement 2h de route. Commencez par la place principale de la ville : La Piazza della Signoria avec le Palazzo Vecchio et sa Torre di Arnolfo. Rendez-vous ensuite au Musée des Offices pour les amateurs d’art et de peinture datant de la renaissance. Enfin pour finir la visite, on peut aller voir la plus connue des cathédrales de la ville, la cathédrale Santa-Maria Del Fiore et son Duomo.

Jour 2 :
La priorité est d’aller voir le Ponte Vecchio qui permet de traverser le fleuve l’Arno et de vous rendre du côté du palais Pitti. En fait vous trouverez plein de petites boutiques d’or qui vous feront rêver. Avant de visiter ce palais appartenant aux Médicis, allez manger une petite pizza à Gusta Pizza qui se trouve sur votre route. Ne manquez pas d’aller dans les jardins de Boboli, pour une petite balade tranquille et apprécier une jolie vue sur toute la ville.

Jour 3 :
Pour cette dernière journée à Florence, on peut commencer par un peu d’art avec la Galleria dell’Accademia. Partez ensuite à la découverte des nombreuses basiliques et chapelles de la ville qui sont toutes de beaux chefs-d’œuvre architecturaux.

Jour 4 :
Direction Sienne ! Ne pas louper la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption qui est le bijou architectural de la ville. Un petit tour dans le centre historique s’impose par la suite : la Piazza Del Campo avec le Palazzo Pubblico et sa tour, la Torre del Mangia. N’oubliez pas de finir en beauté avec des glaces à Grom, une de mes marques préférées en Italie : de vraies glaces sans colorant !

Jour 5 :
On continue le voyage en s’arrêtant à San Gimignano. Petit bourg sur une colline, la ville est aussi entourée de murs datant du XIIIe siècle. Ne loupez pas la désormais incontournable tour de la ville : la Torre Grossa. Vous en avez marre des visites ? Aucun souci, dirigez-vous vers la Via San Matteo pour découvrir les traditionnelles épiceries fines et leurs produits locaux extraordinaires.

Jour 6 :
On se dirige vers Lucques. Garez-vous à l’extérieur de la ville et pénétrez à l’intérieur des murailles qui entourent la vieille ville. Vous pouvez commencer par marcher le long de ces remparts, puis monter le nombre incalculable de marches d’une des tours de la ville comme celle de Guinigi qui a un jardin suspendu sur son toit. Faites-vous ensuite plaisir en parcourant la via Fillungo connue comme la rue du shopping… Sur le chemin du retour, on s’arrête à Montecatini. La ville est surtout connue pour ses cures thermales. Avant de rentrer sur Florence, vous pouvez vous promener un après-midi au milieu des thermes comme celles de Tettuccio.

Jour 7 :
Pour la dernière journée, redirigez-vous vers Pise et visitez cette ville typique. Commencez la journée par une visite de la place des Miracles. Elle comprend la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption, le Baptistère, le cimetière et bien évidemment la tour de Pise. Montez les 273 marches qui vous emmènent au sommet… Une fois en haut, vous allez avoir une sensation assez spéciale car on a l’impression de ne pas marcher droit. Après cette courte aventure, promenez-vous dans les rues de la ville qui sont très agréables, avant malheureusement de rentrer à l'aéroport.