Venise en une semaine

1 Semaine - 10 Jours

Aaah l’Italie. Partir séjourner dans ce pays frontalier est déjà une expérience exaltante. L’odeur alléchante des plats nous titille les papilles avant même de les avoir goûter. Les couleurs de ses paysages nous en mettent plein les yeux à chaque pas. Et que dire de sa culture, de son histoire… De toujours, les Italiens inspirent par leur art de vivre, furieusement contagieux. En Vespa, à gondole ou avec nos spartiates, tous les moyens nous bottent pour l’explorer.

Pour cette première escale, on pose nos valises à Venise. Cette ville portuaire, trop souvent réduite à son caractère romantique, a des trésors à offrir. La vue sur le grand canal, l’architecture raffinée, le carnaval nous éblouissent du matin jusqu’au soir. Et que dire de ses habitants : accueillants, chaleureux, et surtout très fiers de leur patrimoine. Une ville unique à inscrire au top de sa check list de voyageur. Un conseil : oubliez votre GPS. C’est en se perdant dans ses rues escarpées que la belle Italienne révèle tous ses secrets.


Pour une semaine sans trop se presser, on ira : 

- Prendre la gondole au moins une fois. Le prix est le même, que l’on soit deux ou six et ce moyen de transport offre une vue unique de la ville.

- Photographier les maisons qui ont les pieds dans l’eau.

- Acheter un masque dans un vrai magasin artisanal, la classe !

- Manger au moins une fois un nero di sepia.

- Prendre un café sur la place Saint-Marc tout en se laissant bercer par la musique.

- Goûter une glace sur l’île du Lido, la plage des Vénitiens.

- Visiter Burano, l’île voisine aux maisons colorées.

- Boire un Spritz ou un Bellini face au grand canal, en fin d’après-midi.

- Se relaxer au Parco delle Rimembranze, le Central Parc de Venise.

- Voir l’un des trois derniers ateliers de gondole de la ville.



QUAND PARTIR ? 
En avril, où les températures sont plus clémentes... et les touristes moins nombreux.

TEMPÉRATURES : 
Entre 15 et 20°.

ON Y VA COMMENT ?
En avion avec Transavia, à partir de 32€ (27€ au retour) depuis Paris et 39€ depuis Nantes (34€ au retour).

ON RESTE COMBIEN DE TEMPS ?
Un week-end de quatre jours jusqu’à une semaine.

LES INDISPENSABLES À METTRE DANS MA VALISE :
Une petite veste en laine, un coupe-vent, un produit anti-moustique, et un appareil photo bien sûr !

L'ANECDOTE À CONNAÎTRE :
Casanova y a séjourné pendant une longue partie de sa vie. On peut même apercevoir le palais où il logeait en prenant une gondole depuis le pont du Rialto.

LE POINT HISTOIRE :
Le Spritz et le Bellini, deux cocktails bien connus des Parisiens, ont été inventés ici !

ON MANGE QUOI ?
Le nero di sepia, une spécialité culinaire à base de pâte et d’encre de sèche.

COMBIEN ÇA COÛTE ?  
Environ 350€ le week-end de 4 jours : vol, logement et nourriture compris.

LE POINT HÉBERGEMENT :
Dans un hôtel ou en location chez l’habitant. Si vous le pouvez, le mieux est de loger à Venise même.

LE POINT TRANSPORT :
On peut se balader en vaporetto ou à pied.

LA PLAYLIST :
Une musique de Carnaval Vénitien, bien sûr !

LE SOUVENIR QUI FAIT PLAISIR :
Écouter un concert gratuit de musique classique en plein cœur de la place Saint-Marc, tout en se baladant.

L'ASTUCE EN PLUS :
De toutes les îles environnantes à voir : attardez-vous surtout sur l’île de Burano. Le village arc-en-ciel offre un dépaysement total à 45 min de Venise. Vous pouvez prendre un vaporetto pour vous y rendre (ce qui est moins cher qu’un bateau touristique, qui fait généralement plusieurs escales).



Jours 1 et 2 : Quartier San Polo et Dorsoduro
On commence le voyage en douceur avec le quartier de San Polo. Direction le marché gourmand de Rialto. Après avoir traversé ce pont boutique unique, et les palais environnants (Ca’ Pesaro, Chiesa Santa Maria dei Frari) direction Campo San Polo. On y va entre amis ou en famille, pour boire un verre et se détendre après une journée visite. Le lendemain, halte au quartier du Dorsoduro pour aller voir la Ca’ Rezzonico ainsi que la galleria dell’Accademia et Peggy Guggenheim. Le plus : aller jusqu’à la punta della dogana pour une vue unique sur la place San Marco.

Jour 3 : Quartier San Marco
On continue notre exploration avec le magnifique quartier San Marco, le cœur historique de Venise. On visite le Palazzo Ducale, Museo Correr et bien sûr, la Basilica di San Marco. (À savoir, il est interdit de prendre l’intérieur en photo). Allez-y tôt pour éviter la foule. Baladez-vous ensuite dans le quartier jusqu’au théâtre de la Fenice (qui est absolument à visiter). Perdez-vous dans les rues de Venise avant de regagner en fin de journée Zattere. On y va manger une glace chez Nico en front de mer.

Jours 4 et 5 : L’île du Lido et L’île de Murano
Direction le Lido, la plage des Vénitiens. On y va pour son panorama dépaysant, ses glaces et ses bars lounge. On pousse l’escapade le lendemain à Burano. Cette île située au nord de Venise est connue pour son savoir-faire en matière de dentelle. On y passe toute une journée pour arpenter ses rues arc-en-ciel et voir des artisans travailler.

Jour 6 et 7 : Giudecca, l’Arsenal et le Cannaregio
On prend un vaporetto direction le quartier peu touristique du Castello. Son immense parc public est très agréable pour passer une après-midi. Impossible d’être ici sans visiter l’Arsenal, l’ancien chantier. On se rend à la Chiesa Santi Giovanni e Paolo, la plus grande église de Venise. Puis, rendez-vous au Cannaregio, qui est le quartier des Vénitiens par excellence. Un passage dans le ghetto, l’un des plus vieux d’Europe, est obligatoire pour ressentir l’authenticité de ce quartier. On se balade en fin de journée à la Giudecca, où dîner dans une ancienne osteria en face du bras de mer.