À la découverte de la Slovénie en stop

2-3 Jours

Pour un tour d’Europe en stop, la Slovénie est un passage obligé ! Juin 2017, Nicolas et moi venons de démarrer notre périple de deux mois sur les routes de l’Est qui nous fera parcourir 4790 km. La Slovénie est notre troisième pays sur dix, après l’Allemagne et l’Autriche, alors nous ne sommes pas encore très fatigués. Et tant mieux, cela nous permet de bien en profiter ! Nous n’y restons que quatre jours car nous n’avons pas le temps de nous attarder, mais quel plaisir de découvrir la Slovénie, ses paysages reposants, ses villes super mignonnes, et surtout très peu touristiques ! Un seul conseil, foncez-y avant que le reste du monde ne s’aperçoive de sa beauté…


Impossible de passer en Slovénie sans :

  • Nager dans le lac de Bled. C’est le lieu le plus connu de la Slovénie, donc forcément hyper cliché, mais ça reste incontournable ! On y va tôt le matin pour éviter les touristes et profiter de la beauté du lac qui se réveille…
  • Une randonnée dans les montagnes adjacentes, pour une vue incroyable et une belle photo instagrammable depuis Osojnica. Les sentiers qui partent de la ville offrent une vue imprenable sur l’église du lac. Bien sûr, une belle photo se mérite, et la montée est assez compliquée, mais ça vaut le coup !
  • Nager jusqu’à l’église qui est au centre du lac. Car louer une barque, c’est trop mainstream !
  • Déguster une kremsnita, LA pâtisserie locale. C’est un mille-feuille bien consistant qui se trouve à chaque coin de rue, et c’est un dé-lice.
  • Aller découvrir la Gorge de Vingtar, dans le parc national de Triglav, non loin de Bled. On sort des sentiers battus et on va se balader au-dessus des rivières et cascades. Magique !
  • Foncer à la place du marché de Ljubljana. À moitié couvert et à moitié extérieur, le marché vaut le coup de se perdre dans ses dédales. Au hasard, on s’arrête devant un stand pour goûter les plats du jour, typiques et pas chers.
  • Se perdre dans les rues colorées du centre ancien de la capitale.
  • Se détendre à l’une des dizaines de terrasses le long de la rivière à Bled. Elles sont très chères, alors on évite d’y manger, on y privilégie plutôt un café dans l’après-midi, ou une bière le soir.
  • Acheter une bouteille de lait frais dans un distributeur de bouteilles de lait, hyper classe.



Les conseils de Marie pour faire du stop en Slovénie :

Les Slovènes ne prennent pas si facilement que ça en auto-stop, d'où notre nuit à la sauvage où après une journée de stop personne ne nous a pris. C'est facile entre Bled et Ljulbljana car c'est une route très fréquentée, surtout par les touristes qui eux, prennent assez facilement des auto-stoppeurs dans leur voiture. Dans tous les cas il faut toujours avoir le smile, ne jamais se décourager même après 4h30 d'attente, se placer à un endroit où la voiture a la place de s'arrêter pour ne pas se mettre en danger, type arrêt de bus, terre-plein... Et privilégier le panneau avec la destination indiquée plutôt que seulement le pouce !



QUAND PARTIR ?
Pour les amateurs de sports d’hiver, la période entre décembre et mars est favorable. La neige est abondante, les stations de ski nombreuses. Sinon, à partir de fin mai, jusqu’en septembre pour espérer avoir du beau temps. Le temps en Slovénie est capricieux, surtout à Bled, coincé dans les montagnes.

TEMPÉRATURES
Il peut faire jusqu’à 30 degrés pendant juillet et août, mais la température se trouve souvent autour des 25 degrés. En hiver, elles peuvent descendre jusqu’à -5°.

ON RESTE COMBIEN DE TEMPS ? 
Une semaine entière pour faire Bled, Vingtar et Ljubljana permet de bien profiter.

LES INDISPENSABLES À METTRE DANS MA VALISE
Si on part en été, un k-way pour le temps capricieux, des lunettes de soleil, des bonnes chaussures de marche, et un maillot de bain.

L'ANECDOTE À CONNAÎTRE
À Bled, suivez les panneaux "Chemin numéro 6", la montée est dure mais le point de vue est magnifique, et sans touriste pour gêner votre photo !

LE POINT HISTOIRE
La Slovénie est le seul pays qui comporte les Alpes, la Méditerranée, les plaines Pannoniennes et la region Karstique.

ON MANGE QUOI ?
Du Goulash, des soupes, et beaucoup de Kremsnita !

COMBIEN ÇA COÛTE ?
La Slovénie reste un pays peu cher, surtout comparé à sa voisine l’Autriche ! Prévoyez environ 1,20€ pour un ticket de bus par exemple.

LE POINT HEBERGEMENT
Le moins cher à Bled reste le camping : 13€/nuit pour une tente, et deux personnes.

LE POINT TRANSPORT
La Slovénie est bien desservie, vous n’aurez aucun mal à trouver des bus, voire des trains pour vous déplacer. Par exemple, de Bled, vous pouvez vous rendre à Zagreb en train.

LA PLAYLIST
https://youtu.be/d6FIOIqyax0

LE SOUVENIR QUI FAIT PLAISIR
La nuit à la sauvage au milieu de nulle part : nous nous sommes retrouvés au beau milieu de la Slovénie, sans aucun endroit où dormir. Un monsieur très sympa nous a indiqué une plaine derrière un bois où planter notre tente. Malgré la galère de se retrouver sans nourriture, ni douche pour un soir, ça reste un super souvenir !

L'ASTUCE EN PLUS
Ne pas hésiter à aller de Bled aux gorges de Vingtar à pied. Vous découvrirez les petits villages et la campagne slovène.




Jour 1 : Arrivée et installation à Bled. Randonnée d’1h30 autour du lac : Plusieurs chemins de randonnée s’offrent à vous au départ du camping. La plus petite est celle qui fait le tour du lac. 1h30 de marche sur les pontons au-dessus de l’eau, avec une vue imprenable sur l’île. C’est la balade idéale pour s’imprégner doucement de l’atmosphère si particulière du lieu.

Jour 2 : Balades autour du lac, randonnée jusqu’au point de vue. La montée est assez dure, vous pouvez vous arrêter au bout d’une demi-heure pour un premier point de vue, indiqué sur la droite, ou continuer une demi-heure encore pour un point de vue juste magnifique. Encore plus abrupte que la première partie, la montée est loin d’être facile mais vous oublierez la fatigue en haut tant la vue est impressionnante ! Puis dégustation d’une Kremsnita dans le café situé de l’autre côté du lac, juste à côté du grand hôtel principal, vous ne pouvez pas le louper !

Jour 3 : Départ à pied de Bled pour les Gorges de Vingtar (une bonne heure de marche), journée de balade dans les gorges et le parc puis retour à Bled : le site de Vingtar est lui plutôt touristique. Venez-y tôt, ou vous risquez de faire la queue sur les longs pontons en bois qui longent la rivière. Le lieu reste très impressionnant, la balade dure environ 1h. Quand vous arrivez au deuxième guichet, le chemin continue à droite pour une magnifique vue sur la cascade. À gauche, un petit sentier monte à travers la forêt pour atteindre la ville de Dobra.

Jour 4 : Départ de Bled pour Ljubljana, arrivée et découverte de la ville : c’est une des villes les plus vertes d’Europe. Relativement petite, elle peut largement se visiter en une journée, voire en une après-midi. Le centre ancien est entièrement piéton, ce qui est vraiment agréable. Ce n’est pas une ville à monuments, mais les ruelles et l’architecture se suffisent à elles-mêmes. De l’église franciscaine, dirigez-vous vers le Triple Bridge pour arriver à la cathédrale Saint-Nicolas et sa sublime porte gravée. Cette rue est une des principales de la ville, avec ses nombreux bars et restaurants. Derrière la cathédrale, vous trouverez la place du marché. Vérifiez bien les horaires, il se termine la plupart du temps aux alentours de 13h. C’est une bonne occasion de manger local et pas cher. Continuez votre balade vers le pont des Dragons, symbole de la capitale slovène. Trainez le long de la rivière, l’endroit est bondé lui aussi de petit restaurants mais c’est ce qui fait le charme de la ville. Montez par les rues jusqu’au château, suivez les panneaux. L’entrée est payante mais la vue est superbe, tout comme l’immense jardin qui surplombe la ville.

Si Ljubljana est une très jolie ville, il n’y a pas grand-chose à y faire, surtout pour une capitale européenne, alors on n’y reste pas plus de deux jours.