Rome en 4 jours

2-3 Jours
À 3h du matin, on embarque dans la voiture, direction la Belgique. Je ne fais jamais dans le simple quand je pars : je suis toujours accompagné de ma tendre valise remplie de vêtements. Après 3h de route et 1h d’attente, je suis enfin dans l’avion. Excité de partir dans la ville qui me fait le plus rêver, après Paris.


En descendant de l’avion, je crois que la première chose qui me frappe c’est la chaleur. Évidemment, ma chère marinière et mon chapeau ne suffisent plus pour me protéger. Je monte dans le bus pour aller vers le centre de Rome, là où je vais enfin poser mon sac pendant trois jours de bonheur et de marche. En arrivant dans l’hôtel, surprise : la chambre est sublime. Je ne réalise pas que j’ai enfin la chance d’être dans cette ville superbe, qui me fascine depuis toujours. Je n’ai qu’une hâte : vivre la dolce vita, à la sauce romaine.

Dans cette ville lumière, baignée d’Histoire, on n'oublie pas de :

- Faire un vœu à la Fontaine de Trévi.
- Faire un tour en Vespa dans la ville, pour vivre la dolce vita pleinement, et voir le vieux Rome autrement.
- Saluer les gardes suisses, symbole de la vie et de la papauté.
- Se gaver de pasta pour reprendre des forces.
- Reluquer la ville par le petit trou de la serrure qui se trouve sur le Mont Aventin, celui où la légendaire Louve aurait recueilli les jumeaux Rémus et Romulus, fondateurs de la ville.
- Se balader dans le quartier San Lorenzo pour découvrir le street art made in Roma.
- Faire un shopping vintage au marché aux puces de Rome, à la Porta Portese sur la via Portuense. Ouvert uniquement le Dimanche.
- Visiter la demeure d’un empereur avec un casque de chantier.
- Adopter un chat au Largo di Torre Argentina, l’un des sites archéologiques ouverts les plus emblématiques de la ville, et refuge de prédilection des félins.
- Mettre sa main dans la Bocca della Verità (Bouche de la vérité) pour savoir si on est un menteur ou pas.
- Acheter sa part de pizza au poids.

QUAND PARTIR ?
En juillet


TEMPÉRATURES :

De 30 jusqu’à 40° en pleine saison


ON Y VA COMMENT ?
En avion pour 39€ depuis Nantes avec Transavia (même prix au retour).

ON RESTE COMBIEN DE TEMPS ?
1 semaine c’est l'idéal

LES INDISPENSABLES À METTRE DANS MA VALISE
:
Une bouteille d’eau, des shorts, des baskets, dans pansements, des t-shirts, une crème solaire


L'ANECDOTE À CONNAÎTRE
:
Rome possède 280 fontaines et 900 églises

LE FILM À VOIR :
 
Vacances romaines, avec Audrey Hepburn, qui retrace bien l’univers de la ville. On a envie de faire tout comme elle.


LE POINT HISTOIRE
:
La Rome Antique était huit fois plus densément peuplée que le New York moderne.

ON MANGE QUOI ?
Les pâtes à la place Navona, servies à l’italienne : tout y est (le décor, l’ambiance, la musique).

COMBIEN ÇA COÛTE ?
Environ 500€ la semaine tout compris

LE POINT HÉBERGEMENT
:
Airbnb avec une famille italienne, pour être vraiment dans l’ambiance.


LE POINT TRANSPORT
:
Bus, métro, ou à pied.


LA PLAYLIST
:
Week-end à Rome d'Etienne Daho, of course !

LE SOUVENIR QUI FAIT PLAISIR
:
Faire exactement le même parcours qu'Audrey Hepburn dans son film.


L'ASTUCE EN PLUS
:
Le Roma Pass qui permet de tout visiter (trois musées gratuits, transports gratuits).



Jour 1 : 
On entame une belle après-midi au Domus Flavia, un magnifique jardin pour voir le vrai Rome antique. C’est haut ! Mes Stan Smith s’en souviennent encore mais Dieu que c’est beau. Il ne me manquait plus qu’une toge et j’étais prêt à me la jouer comme César. Puis on s’est empressé de faire un vœu à la Fontaine de Trévi, magnifique et impressionnante, pour se rafraîchir en fin de journée.

Jour 2 : Impossible d’aller à Rome sans passer par LE forum romain… C’est fabuleux, on a l’impression de voir la Rome antique malgré les ruines. Le monument de Victor Emmanuel II est aussi à voir, particulièrement de nuit. On s’arrête au moins à une église, pour admirer tout le travail. L’église des Français est impressionnante par son architecture, qui se démarque des autres. C’est non négligeable selon moi, on découvre toujours des trésors cachés. Un coup d’œil au Panthéon, pour se rappeler que nos vieux Romains savaient en mettre plein les yeux.

Jour 3 : Halte au Mont Palatin, pour une vue à 360° de la ville, le matin à la fraîche. On peut s’y rendre pour pique-niquer, se reposer. Après avoir marché toutes les deux premières journées, nos gambettes réclament une petite pause. On se perd dans les jolies rues de Rome, pour s’imprégner de l’ambiance unique de cette ville. On se dirige joyeusement chez Giolitti, pour faire comme Audrey dans son film et se goinfrer de glace. On discute à la terrasse d’un café avec les locaux…. on prend le temps de vivre, tout simplement ! C’est ça la dolce vita.

Jour 4 : On termine par le meilleur de Rome. Direction la place Saint-Pierre, à voir le soir si possible pour éviter les touristes. Puis direction la place Navona, qui est magnifique à toute heure de la journée. C’est là qu’on peut admirer les Caravage, et qu’on peut déguster de succulentes pasta ! On termine la journée et notre escapade avec le Colisée, incontournable.