Un grand week-end à Londres

2-3 Jours

Londres, ses briques rouges, ses cabines téléphoniques et ses fish and chips… Ici, le bus à deux étages est roi (enfin c’est encore ce qu’on a envie de croire) ! Londres, c’est aussi une culture anglo-saxonne incroyable, de la bonne nourriture, de la bonne bière et des inconnus toujours serviables avec les touristes perdus (pas comme dans une certaine autre capitale)… Vite, on embarque pour un long week-end au pays de Queen Elizabeth !


Pour vivre comme un vrai British, on n’oublie pas de :

  • Faire le marché de Brick Lane le dimanche matin et sentir les bonnes vibes d’un quartier en pleine gentrification
  • Monter tout en haut de la butte dans le parc de Primrose Hill, s’allonger dans l’herbe et observer la vue sur la ville
  • Admirer la ville illuminée de nuit depuis le Sushisamba, restaurant perché au dernier étage de la Heron Tower
  • Jeter un oeil au pub le plus cool de Camden, le Hawley Arms, où Amy Winehouse buvait des coups tous les soirs… et y boire une bière
  • Se baigner dans les lacs de Hampstead Heath quand le soleil pointe le bout de son nez
  • Assister à une pièce de théâtre dans le West End grâce aux places mises en vente sur place le matin même à £10
  • Faire les friperies nichées dans Shoreditch pour dénicher des anciens vêtements punks
  • Assister au défilé du carnaval de Notting Hill en septembre, ambiance garantie !
  • Boire un verre au bord de la piscine sur le rooftop secret du Shoreditch House
  • Déjeuner aux délicieux stands de nourriture du monde dans le marché ouvert de Camden Market
  • Rendre visite aux paons qui vivent dans Holland Park (si, si, c’est génial on vous assure !)



QUAND PARTIR ?
 
Pendant Halloween ou au nouvel an (pas de doute, les Anglais savent s’amuser). En été pour profiter des rayons de soleil dans les grands parcs. Ou n’importe quand dans l’année car Londres sait nous réchauffer !

TEMPÉRATURES
En général, quelques degrés de moins qu’ici et une pluviométrie revue à la hausse

ON RESTE COMBIEN DE TEMPS ? 
3/4 jours minimum

LES INDISPENSABLES À METTRE DANS MA VALISE
Un adaptateur pour les prises électriques, une écharpe pour se protéger du vent, un parapluie au motif de l’Union Jack

L'ANECDOTE À CONNAÎTRE
Les français sont tellement nombreux à s’expatrier que si Londres était une ville française, elle serait la 6ème plus peuplée !

LE POINT HISTOIRE
Avant de s’appeler Londres, la ville a connu plusieurs noms : Londonium durant l’époque Romaine, Lundewic en période Saxonne et Ludenburg durant le règne d’Alfred Le Grand.

ON MANGE QUOI ? 
Des fish and chips bien sûr, des cupcakes et de la jelly aux fruits.

COMBIEN ÇA COÛTE ?
La vie y est chère, mais le coût de la livre sterling est en baisse, c’est le moment d’y aller !

LE POINT HEBERGEMENT
Une auberge de jeunesse en plein centre pour £20 la nuit, un Airbnb près de London Fields pour £55, un hôtel de Shoreditch pour £200…

LE POINT TRANSPORT 
L’underground ou les bus à deux étages. Comptez £8 par jour pour voyager en illimité

LA PLAYLIST
40 Day Dream - Edward Sharpe and the Magnetic Zeros
London Calling - the Clash
Waterloo Sunset - the Kinks
Monster Marsh - Bobby Pickett

LE SOUVENIR QUI FAIT PLAISIR
Réussir à s’incruster à une House Party où on ne connait personne, repartir en connaissant tout le monde…

L'ASTUCE EN PLUS
On n’oublie pas de charger son Oyster Card pour pouvoir voyager librement et partout.


Jour 1
: On commence par visiter le centre de Londres en se promenant le long de la Tamise. On joue les touristes en faisant des selfies devant Big Ben et London Eye, avant d’aller voir l’abbaye de Westminster, classée au patrimoine de l’Unesco. On se rend ensuite à la Tate Modern, musée d’art moderne et contemporain mondialement réputé. On finit par visiter le Globe, ancien théâtre ayant accueilli les pièces de Shakespeare, puis par la cathédrale de Saint Paul illuminée à la tombée de la nuit.

Jour 2 : Journée shopping dans le Londres punk et hipster. On découvre les boutiques de Camden Town puis on déjeune aux « stables ». On se perd ensuite dans Regent’s Park et Primrose Hill, et on grimpe en haut de la butte pour une vue plongeante sur la ville. La journée n’est pas terminée puisqu’on file à Shoreditch pour faire les boutiques à Spitafields Market et à Brick Lane, célèbre rue où fleurissent les friperies. On finit par une promenade le long de London Fields dans Hackney, quartier d’artistes.

Jour 3 : Visite des beaux quartiers. On commence par aller faire coucou à la reine à Buckingham Palace puis on file baver devant les vitrines de Harrod’s. On traverse ensuite la rue pour rentrer dans Hyde Park et faire de la barque si le temps le permet. Pour une super photo Instagram, c’est à Notting Hill que ça se passe : les jolies maisons rapportent du like. Au passage, on dit bonjour aux paons dans Holland Park, l’un des plus mignons parcs de la ville, puis on visite le marché d’antiquaires de Portobello Road.

Jour 4 : Pour le dernier jour, il faut voir la superbe gare de King’s Cross et visiter la voie 9 3/4 pour se croire dans Harry Potter. Après un arrêt à la splendide British Library, on fait un tour à Foyles Bookshop, la plus grande et snob librairie de Londres. On continue la pause culture au musée de la National Gallery et on s’arrête devant les chefs-d’oeuvres de William Turner. Enfin, on file se perdre dans le marché couvert de Covent Garden et dans les petites rues de Soho, et on termine la journée dans l’un des nombreux théâtres du quartier de West End.