Un week-end à Alicante

2-3 Jours

Alicante est une ville trop sous-estimée du grand public, lui préférant généralement Barcelone ou Séville. Pourtant, Alicante a beaucoup à offrir ! Il y fait toujours chaud et les environs sont sublimes. Suivez-nous dans un tour de la province d’Alicante, entre paella, patatas bravas et caldero. Vamonos !


Pour vivre à l’heure espagnole, on n’oublie pas de :

  • Faire la sieste après le déjeuner, muy importante.
  • Déguster une paella sur la Playa de San Gabriel, les pieds dans l’eau.
  • Refaire le monde avec ses amis autour d’un verre de sangria et des tapas de patatas bravas.
  • Monter dans les hauteurs et admirer le paysage magnifique depuis les ruines du château de Guadalest.
  • Apprendre toute l’histoire d’Alicante au Musée Archéologique, élu meilleur musée européen en 2004.
  • Se perdre dans les dédales des rues blanches de la ville d’Altea et se croire en Grèce.
  • Rouler jusqu’à Elche et visiter la Palmeraie, une oasis verdoyante, et le Huerto del Cura qui contient un palmier à sept branches.
  • Assister aux processions dans la ville d’Elche pendant la semaine sainte, quand la vierge est promenée partout dans la ville et que tout le monde fait la fête, ambiance garantie !
  • Se détendre à la plage de San Juan et kiffer le sable chaud au bord des petites criques secrètes.
  • Prendre un bateau et aller sur l’île de Tabarca, sans voiture et qui compte seulement 30 habitants.
  • Terminer la journée dans le quartier de Santa Cruz, le plus ancien de la ville.
  • Sentir la bonne odeur iodée du Parque de las Salinas, les grands bancs de salins de Santa Pola.

 

QUAND PARTIR ? 
L’été pour parfaire son bronzage, l’hiver pour échapper à la grisaille parisienne. A Alicante, il fait toujours beau !

TEMPÉRATURES
15 degrés l’hiver, 30 degrés l’été

ON RESTE COMBIEN DE TEMPS ? 
3/4 jours minimum

LES INDISPENSABLES À METTRE DANS MA VALISE
Un maillot de bain et des lunettes de soleil

L'ANECDOTE À CONNAÎTRE
Au temps de son occupation par les musulmans, la ville avait un muezzin, Ali, doté d’une très belle voix. Les paysans des environs, entendant le muezzin faire l’appel à la prière, se disaient « Ah ! Ali cante ! », d’où le nom de la ville.

LE POINT HISTOIRE
Entre les années 718 et 1248, la ville appartenait aux Arabes, qui la nommaient AL-Laqant ou Medina Laqant.

ON MANGE QUOI ? 
De la paella et du turron !

COMBIEN ÇA COÛTE ?
Comme partout en Espagne, la vie n’est pas chère

LE POINT HÉBERGEMENT 
Un hôtel dans le centre pour 40€ la nuit, une villa en périphérie avec piscine pour 100€

LE POINT TRANSPORT 
Un long tramway longe toute la côte d’Alicante à Benidorm, on peut donc se déplacer très facilement

LA PLAYLIST
On me frappe si je dis Despacito ?

LE SOUVENIR QUI FAIT PLAISIR
Observer les étoiles qui se reflètent dans la Méditerranée depuis le mirador du vieux phare de Santa Pola

L'ASTUCE EN PLUS
La plupart des terrasses offrent les tapas pour accompagner les boissons. Pensez-y avant de tout dépenser en restaurant.


Jour 1
: Arrivée à Alicante. On commence par faire un tour au château de Santa Barbara, lieu incontournable de la vieille ville. Impossible de le manquer, il domine la ville ! Compter une bonne demi-journée pour en faire le tour, et ça vaut le coup : la vue sur la ville et la mer est à couper le souffle. On déjeune ensuite dans un petit restaurant du bord de plage sur l’Espanade d’Espagne, l’équivalent de la Croisette, une belle avenue bordée de palmiers. On fait ensuite un tour à la plage Muchavista, puis on profite de la soirée pour assister à un des nombreux concerts des salles de la vieille ville.

Jour 2 : On prend la journée pour visiter les adorables villes aux alentours d’Alicante. On saute dans sa voiture et on file vers Guadalest, petit village historique dans les hauteurs. La vue depuis les ruines du château sur les lacs environnants est incroyable ! On file ensuite à Calpe et sa Playa de la Fossa, station balnéaire à l’eau bleu turquoise et dominée par le massif rocheux du Peñón de Ifach. Pour les plus courageux, un chemin de randonnée permet de monter tout en haut. En fin d’après-midi, on file à Altea, l’un des villages les plus mignons des alentours. Situé dans les hauteurs, ses petites maisons blanches donnent l’impression d’être en Grèce ! Il suffit de s’installer sur un banc à l’heure du coucher de soleil pour ressentir toute la magie du lieu.

Jour 3 : Aujourd’hui on va d’abord à Elche. Deuxième ville la plus peuplée de la province après Alicante, c’est un véritable lieu de vie. Ici on ressent les bonnes vibes espagnoles, les locaux sont très sympathiques et on est toujours bien reçu. On commence par monter tout en haut de la Basilica de Santa Maria pour une vue imprenable sur la ville. Ensuite, on visite les Banos Arabos à quelques pas de là, d’anciennes thermes arabes. On n’oublie pas de déjeuner chez Batiste, restaurant de paella qui vaut le détour. Bien sûr, on file ensuite visiter le Huerto Del Cura, la palmeraie où mit les pieds l’impératrice Sissi en 1894 et qui contient des espèces de palmiers provenant des quatre coins du monde. L’après-midi, on roule une vingtaine de kilomètres jusqu’à Santa Pola et on profite de la plage et de la jetée. En prenant un petit bateau, on se retrouve juste en face, sur l’île protégée de Tabarca où ne vivent que quelques pêcheurs ! Sur cette petite île, les quelques restaurants proposent une cuisine typique avec des produits frais et locaux.

Jour 4 : Pour le dernier jour, on visite le musée archéologique d’Alicante, qui retrace toute l’histoire de la ville. On rentre ensuite dans la Cathédrale Saint-Nicolas, qui vaut le détour. On se perd dans le quartier de Santa Cruz, quartier historique de la ville, les petites rues abruptes font tout le charme de la ville. Derrière la mairie, ce quartier respire l’authenticité et la poésie. On termine ensuite la journée dans le quartier de San Roque, où tous les jeunes se retrouvent le soir pour boire des coups. La vie nocturne, c’est ici !