Un week-end à Dublin

2-3 Jours

Dublin n'est pas forcément une destination qui se visite mais plus une ville qui se vit. On apprécie être au cœur de l’ambiance et s'immerger dans la culture irlandaise sur cette île à l'air pur. Dublin, c'est avant tout boire et manger, s'asseoir avec des Irlandais dans des pubs et manger dans des restaurants tenus par des locaux. Et qu'on se le dise, l'Irlande, c'est aussi le pays des jeunes et des jeunes qui aiment particulièrement boire, avec une moyenne d'âge allant de 20 à 30 ans !

Dans la ville de la Guinness, on n'oublie pas de :

- Se balader sur Grafton street et apprécier les nombreux musiciens qui jouent dans la rue principale quotidiennement et rendent la ville vivante
- Visiter la Guinness factory, le matin de préférence pour éviter la foule 

- Faire des photos sur les nombreux ponts de Dublin qui surplombent les canaux
- Profiter de la lumière légendaire de Dublin, oui l'idée préconçue que Dublin est toujours grise est une légende, le soleil y est même plus présent qu'à Paris
- Visiter le centre, le quartier le plus mignon de la capitale
- Faire un tour à Howth pour sa sublime promenade tout le long de la côte avec vue sur mer à seulement 30 min en train de Dublin, et en profiter pour faire le marché de fruits de mer
- Aller se promener à Greystones, un magnifique chemin non accessible en voiture, toujours le long de la côte, à 50 minutes de Dublin en train, ça vaut vraiment le détour
- Bruncher à Farmer browns, le best
- Déjeuner à Sister Sadie pour les amateurs de coriandre
- Visiter le château de Dublin
- Flâner dans l'iconique Temple street et faire la tournée des bars
- Visiter la cathédrale Saint Patrick
- Manger une clam chowder, soupe chaude et crémeuse à base de fruits de mer
- Aller boire un verre au Vintage Cocktail Club alias VCC, où les cocktails personnalisés sont excellents
- Tenter de visiter les grandes tech comme Facebook ou Google notamment, si vous connaissez quelqu'un
- Se promener dans le Phoenix park pour tenter de croiser des biches et profiter de la verdure de ce petit paradis naturel 
- S'y rendre en décembre pour la 12 pub crawl, un marathon de 12 bars (si vous tenez le coup jusqu'au bout) dans les rues de Dublin
- Venir teuffer un bon coup pour la Saint Patrick, vêtu de vert, évidemment
- Boire de la Guinness, évidemment bis


QUAND PARTIR ?
 
Pour l'été, en mai. On dit que l’été dure deux jours et c'est en mai que les températures remontent.
En hiver ; soit pour Halloween ; fans de la fête des morts, les Irlandais se déguisent tous et l'ambiance est folle. Soit en décembre, pour le 12 pub crawl et la période de Noël. Évidemment en mars pour la Saint Patrick.


TEMPÉRATURES 
Non il ne fait pas si froid, les températures ne descendent quasiment jamais en dessous de 5 degrés, même en plein hiver. On compte dans les 17 degrés en mai, pouvant aller jusqu'à 20 au max du max.


ON Y VA COMMENT ?
 
1h30 en avion de Paris


ON RESTE COMBIEN DE TEMPS ?
 
Un long week-end


LES INDISPENSABLES
À METTRE DANS MA VALISE  
Un coupe-vent, des chaussures confortables car on marche beaucoup et un manteau chaud


L'ANECDOTE
À CONNAÎTRE 
Les Dublinois disent que le seul endroit de Dublin où il ne pleut pas, c’est un pub...


LE POINT HISTOIRE
 
Les Irlandais paient peu d'impôts, et offrent des salaires élevés aux nombreux immigrés internationaux qu'ils embauchent dans les boîtes tech. En plus d’un manque de logements, ces embauches entrainent une hausse des prix des logements, et de nombreux Irlandais se retrouvent par conséquent sans abri dans les rues. Facebook et Google ont même menacé de quitter la ville de Dublin s'ils ne faisaient pas un plan logement.


ON MANGE QUOI ? 
En raison des très nombreux expatriés, on retrouve des restaurants de nationalités variées, d'une grande qualité et tenus par des réels locaux. Des clam chowder, des fish and chips et des irish breakfast avec des beans.


ON BOIT QUOI ?
De la Guinness, des Gin Tonic et du whisky


COMBIEN
ÇA COÛTE ?
Les hébergements sont chers, mais le reste du quotidien est abordable


LE POINT HÉBERGEMENT
 
Les locations d'appartement sont à privilégier, de nombreux jeunes louent leur appart', car les hôtels sont trop chers (peu d'hôtels en dessous de 120€)


LE POINT TRANSPORT
 
Dublin étant une petite ville, tout le monde se déplace à pied. Le tram est plus utilisé par les habitants de périphérie.

LA PLAYLIST
 
Des groupes typiques et authentiques irlandais en live dans les irish pubs


LE SOUVENIR QUI FAIT PLAISIR
 
Il y a beaucoup de moutons en Irlande, alors des gants en laine c'est le top 


L'ASTUCE EN PLUS
 

La vie nocturne commence plus tôt car la plupart des clubs ferment entre 2 et 3h du matin. Il vaut donc mieux dîner tôt.



Jour 1 : 
On commence par découvrir la ville en flânant dans les rues, et notamment Grafton street, la rue principale de Dublin, que les musiciens animent par leurs petits "concerts" privés. On se rend ensuite à la cathédrale Saint Patrick avant d'aller déjeuner dans un pub irlandais pour se mettre dans l'ambiance. On poursuit par la visite de la fameuse et incontournable Guinness factory où la visite dure environ 3h, avant de profiter d'une petite Guinness offerte. Toujours dans le quartier de Kilmainham, on part visiter la prison de Kilmainham dans la foulée pour en apprendre plus sur la lutte des Irlandais pour leur indépendance. Le soir, on va prendre un verre au Vintage cocktail club pour un cocktail personnalisé à tomber par terre, et on termine au NolIta, un bar dansant avec des musiciens qui jouent en live des titres commerciaux.


Jour 2 : 
On se balade vers Grand Canal en longeant le canal pour retourner vers le centre et on n'oublie pas de prendre des photos sur les nombreux ponts de Dublin avec la lumière légendaire de la ville. On continue avec le musée irlandais d'art moderne (l'IMMA) connu comme la première structure nationale pour la collecte et l'exposition d'œuvres d'art moderne et contemporain. On part ensuite bruncher à Farmer browns vers 11h pour éviter une trop longue attente et on part visiter le Château de Dublin l'après-midi. Le soir, on dîne à la Mykonos Taverna pour des tapas grecques excellents, plongés dans un univers bleu et blanc où l’on retrouve une touche méditerranéenne très agréable. Pour les plus résistants, on part teufer au Copper Face ou au Dicey's garden, pour une vraie soirée immergée dans la culture irlandaise. C'est aussi le rendez-vous des gros teufeurs internationaux. Mieux vaut aimer les "party hard" car on ne fait pas dans la demi-mesure ici, ni vraiment dans la classe d'ailleurs... 


Jour 3 : 
On s'évade un peu de la ville de Dublin, rendez-vous à Howth, un petit paradis terrestre sur la péninsule de Howth Head, à seulement 15 km du centre-ville de Dublin. Le village est charmant, le littoral magnifique et la promenade tout le long de la côte avec vue sur mer est vraiment à faire. On s'y rend en une trentaine de minutes avec le Dart, le métro-transilien de Dublin, ou avec le train Irish Rail. Profitez du marché de fruits de mer pour vous faire plaisir et déjeunez sur place. C'est le paradis pour les amateurs des produits de la mer. Je vous conseille d'y rester également le soir pour le dîner, le coucher de soleil est superbe.