La Toscane hors des sentiers battus

Carnets de Voyage

Après une dizaine de jours mémorables en Toscane cet été, je vous ai dégotté quelques spots insolites que je considère incontournables. Cette région aux mille visages, dont Florence, la capitale, est un joyau de la Renaissance, est remplie de trésors patrimoniaux, culturels, mais aussi gastronomiques. En suivant mon itinéraire, voilà les petites merveilles de la Toscane hors des sentiers battus que je vous conseille vivement de découvrir, ou même de tester.


Jour 1 :

Commençons par le golfe de Baratti et Populonia, un site totalement préservé où se trouve la cité de Populonia. Cette région de Baratti connue pour son histoire millénaire liée à la civilisation étrusque, révèle des plages somptueuses dont celle du golfe de Baratti qui mérite franchement le détour. Mais on apprécie aussi de visiter de nombreux vestiges architecturaux au parc archéologique de Baratti et Populonia.
Sur le bord de mer, le petit snack Polpo Marino, au charme désuet, nous propose d’excellentes spécialités de poulpe sous toutes ses formes, ou encore de délicieuses gambas accompagnées de petits vins italiens choisis avec soin. Tout ça sur un fond musical 70’s !
Pour loger, l’hôtel Torre di Baratti est un bio resort absolument charmant. Sa position panoramique privilégiée entre mer et colline fait de cet hôtel un site d’exception préservé. Le confort de la modernité rencontre un style classique et élégant sur trois étages. Fraîchement reconverti en hôtelier viticulteur, Roberto vous accueille chaleureusement dans son petit paradis. Il produit également une huile d’oliviers centenaires ainsi qu’un vin bio, alors que le restaurant ne propose que des produits frais de la mer et du jardin… Divin !
Pour les meilleures vongole, alias palourdes d’Italie, c’est à la Pergola que ça se passe. Un restaurant agréable sur le petit port de Populonia où tout est bon.



© Jacques & Marine de la Chaise — Golfe de Baratti 

Jour 2 :
Pour changer un peu de la mer, à 30 minutes du Golfe de Baratti dans la région de Maremma, se trouve le village médiéval perché de Suvereto. Entouré de vignobles et d’oliveraies, Suvereto (provenant de l’italien sughero qui signifie chêne liège) représente le paysage typique de Toscane, auquel s’ajoute de magnifiques chênes lièges. On y déguste d’excellentes pizzas, notamment al Caminetto, restaurant situé au sommet de ce séduisant village. Pensez à réserver ! 

Jour 3 :
Embarquons ensuite pour l’île d’Elbe, qui se trouve juste en face, pour une escapade incontournable. Située dans le parc national de l’archipel toscan, en pleine mer Tyrrhénienne, cette île italienne réputée pour ses plages fut également la terre d’exil de Napoléon en 1814. L’eau cristalline des plages et les petits villages toscans nous ont attirés dans leurs filets. Et c’est notre skippeur préféré, Duccio, qui nous a dévoilé tous les endroits insolites de l’île ! Il organise également des randonnées à vélo électrique dans toute la région. Comme on est super sympas, on vous laisse son numéro : +393385430159.
À ne pas rater, dans le petit port de Maricana Marina : le restaurant Umami, pour ses fameuses crudités. Non il ne s’agit pas de concombres ou de carottes râpées, mais plutôt de gambas, crevettes rouges ou crevettes roses pêchées en mer Tyrrhénienne et crues ! Trop beau trop bon… c’est ce qui qualifie ce plat. Pour le reste, c’est une très bonne table italienne !


Jour 4 :
Retour sur le continent italien, pour faire un stop au Nano verde, le chiringuita (restaurant d’origine espagnole de bord de mer) made in Toscana, en plein cœur du parc naturel de la Sterpaia. Ce petit bar en bois est une adresse hippy et festive où se déroulent de nombreux concerts et DJ sets sous les pins. L’endroit est parfait pour les amoureux de la mer et de la nature cherchant le climat de vacances. On a adoré la décoration caractéristique de l’endroit avec ses filets de pêche et ses hamacs suspendus au milieu des arbres. L’apéritif musical est incontournable, accompagné de bons cocktails bien frais.

Jour 5 :
Prenons maintenant la direction du Val d’Orcia où se succèdent des villages tous plus beaux les uns que les autres. Au cœur de la patrie de la pasta et du vino rosso, on comprend mieux pourquoi cette région est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est aussi un haut lieu de culture, le paradis des fanas d’églises et d’architecture !
On commence par Montalcino, un bourg médiéval dont les vignes produisent un vin exceptionnel de réputation internationale : le Brunello. Un prestigieux rouge velouté à la robe rubis intense, qu’il faudrait apparemment boire après dix ans pour profiter de toutes ses qualités... ! C’est d’ailleurs la plus ancienne dénomination d’origine contrôlée et garantie d’Italie depuis 1980, bagatelle !


©Jacques & Marine de la Chaise — Val d'Orcia 

On continue par un stop à Bagno Vignoni pour découvrir ses thermes et son architecture antique. Célèbre pour sa piazza d’acqua, ce village thermal toscan est bâti à 300 m d’altitude sur une colline dominant la rivière Orcia. Cette destination, connue pour ses eaux chaudes, accueille un somptueux bassin rectangulaire de récupération des eaux de sources volcaniques. À savoir qu’on ne se baigne plus aujourd’hui dans cette fameuse Vasca delle Sorgenti. Une super adresse pour résider dans le coin : l’hôtel Locanda in Tuscany. Ce country resort est idéal pour décompresser, plongé dans un luxe chaleureux qu’on a vraiment apprécié.


Jour 6 :
C’est maintenant à Pienza qu’on pose nos valises, village à ne rater sous aucun prétexte, pour sa vue à couper le souffle sur les champs de blé vallonnés, et pour ses épiceries fines de produits locaux. Voici deux adresses pour les gourmands : La Taverna del Pecorino et Da Marusco & Maria. On y trouve un large éventail de spécialités locales, telles que des fromages, charcuteries, pâtes sèches, sauces, vins et bien d’autres victuailles. C’est aussi l’un des villages les plus célèbres de la vallée pour une œuvre d’art exceptionnelle du XVe siècle : la Vanité (allégorie de la mort) du Pape Pie II. Natif du village, le pontife avait lancé un programme d’architecture pour faire de Pienza une cité idéale de la Renaissance.


Jour 7 :
Non loin se trouve Monticchiello, autre village niché sur une autre colline, et ceint en grande partie d’une ancienne muraille de pierres d’où émergent d’imposantes tours. Le belvédère offre une vue dégagée sur la campagne vers Montepulciano. S’il y a une adresse incontournable, c’est bien le restaurant La Porta où les pâtes à la truffe sont absolument divines ! Ce restaurant est aussi une Enoteca (Cave à vin), et la patronne propose une sélection très pointue des vins de la région qui sont parmi les meilleurs d’Italie.

Et justement, profitez-en ensuite pour faire une escapade à Montepulciano. Vous pourrez y acheter du bon vin, notamment le Nobile produit dans ce petit bourg dominant le Valdichiana et le Val d’Orcia. C’est un endroit idéal pour se reposer, en contact avec la nature, au sein des vignobles et des oliveraies. Sa structure urbaine caractéristique de la région est également bien appréciée des touristes. Le centre historique du village dominé par une forteresse comprend d’ailleurs la magnifique cathédrale de Santa Maria Assunta.  

Jour 8 :
Direction la sublime ville de Sienne, cité du cheval et des fameuses courses du palio.
Ville d’art, de culture, ville universitaire, ville gastronomique... Pléthore d’adjectifs permettent de décrire cette extraordinaire cité médiévale inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1995, qui a su conserver intacte son authenticité. Évidemment de nombreux musées regorgent de chefs-d’œuvre de l’âge d’or italien, comme le Pinacoteca nazionale, possédant l’une des plus importantes collections de peinture italienne. Les sublimes églises baroques comme l’église Saint-Gaëtan ou encore la cathédrale gothique de Sienne sont aussi des incontournables. Sans parler de la fameuse Piazza del Campo
Et côté logements, Sienne est truffée d’hébergements charmants dans d’anciens palais d’époque. Notre chouchou : Residenza d’Epoca Palazzo Borghesi. Antique demeure située en plein centre de la ville, cet hôtel offre une vue unique sur la Basilica dei Servi, les collines et les toits de Sienne.
Pour dîner, Enoteca i terzi en plein cœur du centre historique, est un restaurant phare où se retrouvent tous les Siennois pour un délicieux dîner typique (et bien arrosé) ! Parmi les petits plaisirs de vacances, on n’oublie pas de s’offrir un magnifique chapeau chez Bertacchi, un artisan chapelier proposant des modèles de qualité à prix très raisonnable depuis des lustres ! 

© Jacques & Marine de la Chaise — Palazzo Borghesi

Jour 9 et 10 :

C’est ensuite sur la route entre Sienne et Florence que l’on a découvert le Chianti. Une zone collinaire considérée comme le "cœur de la Toscane". Le Chianti est un lieu idéal pour voyager entre bourgs médiévaux, vignes romantiques et paysages vallonnés. Mais c’est aussi là qu’est produit un autre des meilleurs vins rouges du monde : le Chianti.

Mention spéciale pour le petit village perché de Panzano in Chianti où il fait bon flâner. Les restos sont adorables, et vous rencontrerez encore des petits cavistes remplis de délicieux flacons. Passez par la place du village de Panzano in Chianti qui est une vraie source d’apaisement. Mais c’est également dans ce bourg médiéval que l’on a dégoté la meilleure glace de Toscane ! C’est chez Sieni, la meilleure des crèmes glacées de la région selon nous, que l’on retrouve toute la poésie de l’Italie. Ce charmant et authentique bar-tabac fait aussi gelateria et pasticceria, et on vous conseille également de goûter les fameux "biscottis", ces biscuits italiens typiques à base d’amande servis avec un bon espresso. Réalisés par la patronne qui perpétue la recette familiale, ils sont absolument délicieux !

A 5 minutes en voiture du centre de Panzano in Chianti se trouve le domaine viticole en agriculture bio Monte Bernardi. Un endroit insolite que vous ne pouvez pas vous permettre de manquer !
Une excellente adresse pour acheter de l’huile d’olive ? La Fattoria Vitiano San Polo in Chianti. D’un incroyable rapport qualité/prix, c’est une adresse unique, dans un cadre exceptionnel et où tout est fait à la propriété ! Le couple de propriétaires est particulièrement accueillant. Ils vous expliqueront tout sur la production dans un anglais-italien irrésistible.
On allait oublier, pour ce qui est des caves, la route en est ponctuée ! Prenez le temps de vous y arrêter, vous pouvez même facilement y passer 3 jours ! Mais attention sur la route, ça tourne ! 

Jour 11 et 12 :
Nous terminons avec la capitale de la Toscane, Florence, emblème de la Renaissance et riche en nombreux chefs-d’œuvre. En dehors du musée des Offices, du Palais Pitti, du David de Michel-Ange, de la cathédrale Santa Maria del Flore et autres incontournables du patrimoine local, profitez de la douceur de vivre florentine. Baladez-vous à pied au gré de vos envies pour découvrir cette ville-musée et notez nos adresses moins connues.


©Jacques & Marine de la Chaise — Florence 

Le Palazzo Magnani Feroni, qui fut une demeure privée de la noblesse florentine au XVIe siècle, est aujourd’hui un sublime palais iconique de la Renaissance. Cette résidence d’époque a su maintenir vivant le charme de ses origines et son style unique est à la hauteur des plus prestigieux hôtels 5 étoiles de Florence. Des vrais princes et princesses se prélassant dans des chambres grandes comme trois fois notre appartement parisien. Un peu en retrait du Duomo et par conséquent des touristes, tout se fait à pied sans problème. Le plus : la Terrasse Panoramique. Un vrai bonheur pour siroter un cocktail et prendre l’aperitivo face aux toits de Florence, après une visite de la ville.Mise à part le marché au cuir connu de tous, ne passez pas à côté du Mercato Centrale, non loin de ce dernier. Comme toutes les grandes villes touristiques d’Europe, Florence a aussi son foodMarket, et on connaît la qualité de la nourriture italienne ainsi que leur tendance à exagérer sur les quantités... Autant vous dire qu’il est difficile d’en ressortir sans avoir pris 3 kilos ! Des produits frais et régionaux à tomber par terre, et tout ça dans un cadre exceptionnel !

Konnubio, le dernier resto pour se faire plaisir : cet endroit fréquenté par les Florentins de bonne famille à deux pas du Duomo offre une cuisine italienne très inspirée, gastronomique-branchée dans un lieu où règne une harmonie entre saveurs, architecture et beauté. Chers amis véganes, Konnubio propose également quelques plats véganes le soir, chose encore peu commune en Italie. Un bar à cocktails de la même maison se trouve dans la cour florentine à côté.

Le conseil de la fin 
: L’idéal pour découvrir la capitale de la Toscane est de louer un scooter ou un vélo. Vous serez libres d’aller où vous le souhaitez et vous bénéficierez de points de vue extraordinaires sur des collines environnantes.


À bientôt pour les prochaines aventures du Bonbon…