Batman ouvre un restaurant de 1660 m2 à Londres

Michelle Pfeiffer et Michael Keaton dans Batman : le défi de Tim Burton, 1992

Alors attention, le titre de cet article peut être trompeur. Il ne s'agit évidemment pas du vrai Batman qui ouvre un restaurant, puisque Batman n'existe pas vraiment (nos excuses à tous les Bruce, mais votre prénom vous vient d'un personnage fictionnel), mais bien d'un complexe de restauration qui s'ouvre à Londres affichant l'univers du Chevalier Noir.  

Batman a beaucoup de qualités. Il a une voix grave, il sait plus ou moins voler, il est riche à millions, il disparaît avec beaucoup d'aisance, il résout des énigmes grâce à son intelligence supérieure, il arrête et tabasse des criminels, il a une super voiture, et surtout, il a un majordome hyper classe qui s'appelle Alfred. C'est probablement en partant des mêmes constatations que des petits malins a priori presque aussi riches que lui ont décidé de vous faire kiffer en ouvrant un lieu de 1660 m2 s'inspirant de l'univers du héros de l'écurie DC Comics. Quand ? Malheureusement, nous n'avons pas encore la réponse à cette question. 


5 restaurants, 3 bars

Batman étant une créature de la nuit, on se doute un peu qu'il a la bougeotte. C'est pourquoi le Park Row – complexe qui nous intéresse ici – multipliera les concepts et les univers. Ce ne seront donc pas moins de 8 espaces qui verront le jour : 5 restaurants et 3 bars, chacun reprenant un thème différent de l'univers Batman. Par exemple, vous allez probablement pouvoir commander un Kiss Cool au mythique Iceberg Lounge du Pingouin (rappelez-vous Batman : le défi de Tim Burton en 1992), déguster la délicieuse cuisine typiquement anglaise mitonnée par Alfred au Pennyworth, ou encore finir votre soirée de perdition au Old Gotham, un bar à cocktails à l'ambiance louche. Et puisqu'on y est, allez donc taper un brin de causette à Harley Quinn, elle y tient un restaurant japonais, quand elle n'est pas occupée à dégommer des types à coups de marteau oversize sur nos écrans...

Georges Clooney et Chris O'Donnell dans le Batman dit des "tétons apparents", Batman & Robin de Joel Schumacher, 1997


source

Fin des articles