Après l'Île Maurice, Dubaï et la Barbade créent aussi un visa d'un an pour les télétravailleurs

  • La Rédac'
  • Destinations
  • Publié le 17 Novembre 2020 à 12h51
© iStock

Salut les télétravailleurs ! Vous tenez le coup avec ces conditions moroses ? Non ? On vous comprend. C'est le moment de tout plaquer car deux destinations de rêve vous ouvrent leurs portes pour venir y bosser au soleil. 


Deux salles, deux ambiances : catherinette numéro 1, Dubaï. Son architecture démentielle et démesurée, sa température agréable toute l'année, ses plages de sable et d'eau turquoise, son centre d'affaires... La ville promet à tou.te.s les jeunes entrepreneurs.es « un mode de vie sûr et agréable, une connectivité sans faille et un accès au logement, aux écoles, aux services publics et aux télécommunications, aux côtés de 200 nationalités » en proposant un visa d'un an, pour le prix de 287 dollars. Il vous donne le droit d'ouvrir un compte bancaire sur place, de détenir un numéro de téléphone local et d'inscrire vos enfants à l'école. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Visit Dubai (@visit.dubai)

Quelques conditions cependant : il vous faut gagner au minimum 5000 dollars par mois (le coût de la vie est particulièrement cher là-bas), obtenir un document officiel de votre employeur avec une validité de contrat d'un an, présenter votre dernière fiche de paie et vos trois derniers relevés bancaires. Il vous faudra également posséder une assurance maladie valable aux Émirats arabes unis et avoir un passeport qui n'expire pas dans les 6 mois au moment de votre demande. La métropole a mis en place des mesures de sécurité optimales dans les hôtels, les restaurants et sur les plages, et a d'ailleurs autorisé de nouveau le tourisme. Elle a également reçu le cachet "Safe Travels" du World Travel & Tourism Council pour sa gestion de l'épidémie de Covid-19. Pour entrer dans le pays, il sera nécessaire de présenter un test négatif au Covid-19 effectué quatre jours au maximum avant votre arrivée et signer un papier attestant de votre bonne santé. Vous l'avez compris : si vous êtes riche, en bonne santé et en quête de nouvelles découvertes culturelles, Dubaï n'attend que vous ! 


Un programme pour relancer l'économie locale à la Barbade

Catherinette numéro 2 : La Barbade, aka le pays d'origine de Rihanna. Si on vous souhaite le même succès que la créatrice de Fenty, on est persuadés que vous vous plairez dans ce paradis aux innombrables plages de sable fin, aux eaux turquoises et à l'ambiance de vacances. Cette île des Caraïbes vit principalement du tourisme et a donc été très touchée par la crise sanitaire et les restrictions de déplacements mises en place dans le monde entier. C'est pourquoi la Première ministre locale, Mia Mottley, a dévoilé le programme Barbados Welcome Stamp, un visa d'un an aux étrangers pour venir s'installer et télétravailler sur l'île, pour relancer l'économie locale. 

Mia Mottley explique que cette mesure permet « à des personnes de venir travailler de l'étranger, de façon numérique, afin qu'elles n'aient pas besoin de rester dans les pays où elles se trouvent », tout en profitant de la météo idéale et des nombreuses activités de l'île. Pêle-mêle : randonnée, escalade, plongée sous-marine, sports nautiques...

Ici aussi, plusieurs conditions s'appliquent : s'acquitter de la modique somme de 2000 dollars pour un travailleur individuel, 3000 dollars pour une famille (et le cas échéant joindre les documents prouvant qu'ils sont d'une même famille, on vous voit les bandes de potes qui veulent recréer leur propre saison des Marseillais), fournir un test négatif au Covid-19 une semaine avant votre arrivée pour un pays à faibles risques, 72h avant votre arrivée pour un pays à haut risque. Encore une fois, si vous êtes riche et en bonne santé, La Barbade n'attend que vous ! 

Fin des articles