L'expo sous-marine à couper le souffle

En images

Vous aimez l’art, vous aimez la mer, vous plongez régulièrement : Plastic Ocean est sans doute l’exposition de vos rêves ! Exposées à 40 mètres de profondeur, ces photos sont accessibles à tout bon plongeur qui se respecte.


C’est le photographe autrichien Andreas Franke qui est à l’origine de ce projet aquatique nommé Plastic Ocean Project.  Il a été nommé parmi les 200 meilleurs photographes publicitaires du monde, et est reconnu pour repousser les limites de la photographie commerciale. Avec la plongée comme véritable passion, il s’est lancé dans le projet « Le Monde qui coule : le projet Plastic Ocean » qui capture la beauté poignante des navires coulés pour créer des récifs artificiels. Il commence par les photographier, puis opère des compositions avec des scènes tournées dans son studio pour créer des réalités alternatives. Il ne souhaite pas choquer mais simplement attirer l’attention sur le nettoyage des océans et faire réfléchir les gens sur les problèmes de pollution actuels.

 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Andreas Franke (@_andreasfranke_) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Andreas Franke (@_andreasfranke_) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Andreas Franke (@_andreasfranke_) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Andreas Franke (@_andreasfranke_) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Andreas Franke (@_andreasfranke_) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Andreas Franke (@_andreasfranke_) le


L’exposition était accessible à tout courageux se sentant apte à descendre à 40 mètres de profondeur. Une combinaison de plongée est requise pour découvrir cette exposition composée de 24 portraits d’anonymes photographiés par l’autrichien et affichée du 25 mai au 25 août sur l’épave du navire USS General Hoyt s. Vandenberg au large de Key West, en Floride.

Après quatre mois au fond de l’eau, les photographies sont aujourd’hui recouvertes de sel, d’algues et d’autres micro-organismes. Andreas a décidé de laisser intacte cette patine pour une prochaine exposition et donner aux visiteurs un aperçu de la beauté de l’océan et des organismes qui y vivent. Une fois les images retirées de l’océan et séchées, elles seront exposées sur terre dans une galerie d’art de Floride.

Plus d'infos