Les plus beaux voyages en train - N°1 : escapade au Pérou

  • Benedicte
  • Inspirations
  • Publié le 10 Mai 2018 à 11h07
© Mahdi Shakhesi

Et si pour une fois, on prenait vraiment le temps de voyager ? Si il existe un moyen de locomotion mythique qui permet de profiter du paysage le temps du trajet, c’est bien le train. Assis sur notre banquette, les yeux scotchés à la vitre, impossible d’en perdre une miette. A vapeur, luxueux, ou plus pittoresque, ces trains d’exceptions nourrissent tous les fantasmes des travelers addicts. Voici notre sélection des plus belles traversées sur rails péruviennes à faire dans sa vie.



Depuis Cusco ou Lima, prenez place à bord de deux trains de légendes : 
Le Belmonde Hiram Bingham et El Tren de la Sierra. Deux locomotives, pour deux budgets et ambiances totalement différentes.


Départ à Cusco à bord du Belmond Hiram Bingham , le plus luxueux

Il serait dommage de passer à Cusco sans profiter de ses nombreuses richesses. Dans cette “rome des incas”, on se bookera quelques heures avant notre départ pour aller flâner sur la Plaza armas, considérée comme l’une des plus belles de tout le pays. On n'oubliera pas de visiter les charmants quartiers de San Cristobal et San blas, prisés par les artistes, et le temple du soleil “Coricancha”, un lieu hautement sacré de l’empire Incas... Après ça direction Poroy station pour prendre place à bord du Belmond Hiram Bingham.


Ce train de luxe, orné de boiseries fines et de laiton, invite les voyageurs privilégiés à la conquête de Machu Picchu. Posé confortablement sur ses fauteuils en cuir dans sa voiture panoramique, le voyage est spec-ta-cu-laire.

On démarre en beauté avec un super brunch. Durant trois heures, la vallée sacrée se laisse apprécier, dévoilant toute sa splendeur au fil du trajet. On traverse lentement toute la campagne andine, accompagnée de musique péruvienne, et on file au wagon bar pour prendre un cours de mixologie ! On y apprend le Pisco Sour, un cocktail local à base de pisco, citron, sucre de canne et blanc d’oeuf. Au retour, le dîner est servi une fois qu'on a passé la vallée de l’Urubamba. Le chef du train concocte à tous les passagers un souper de roi à base de produits locaux, mets gastronomiques d’inspiration péruvienne, et vin qui vaut le détour. Pas de doute, le Belmond Hiram Bingham propose une expérience voyage unique.

Le parcours : Cusco (Poroy Station) - Machu Picchu-Cusco (Poroy Station)
La durée : 6 heures aller-retour. Le train est disponible tous les jours, du Lundi au Samedi, sur réservation
Les stops à faire : il n’y a pas de stop jusqu’au machu picchu.
Ça coûte bien ? 704€ par personne, tout compris.
Pourquoi il faut prendre son billet : Au delà des nombreux services proposés par la compagnie, ce train permet de prolonger un peu plus la magie du pays. Le décor, les plats, la visite… tout est pensé pour nous émerveiller du début jusqu’à la fin. A prendre en compte dans l’organisation de votre voyage si vous souhaitez découvrir la citée perdue autrement.




Départ à Lima à bord d’El Tren de la Sierra, le plus atypique.


Autre trajet cette fois plus pittoresque et beaucoup plus abordable. Direction Lima, à bord “du train des nuages”, longtemps classé plus haut du monde. 
Si votre programme vous le permet, c’est le moment d’aller faire un tour au coeur de la capitale péruvienne. On s’attardera surtout sur l
a belle promenade à faire le long de la côte de Miraflores et du quartier de Barranco. Le cadre, vue sur les plages andines et les falaises, laisse sans voix ! Au passage, on en profite pour découvrir le centre historique de Lima à l’architecture coloniale colorée, et la Plaza San Martin, fondée en l’honneur de l’indépendance du Pérou. C’est l’une des plus belles places de la ville. Cap ensuite sur la gare Desamparados, où El Tren de la Sierra vous attend !

Ce petit train diesel populaire, jaune et rouge, retrace à lui seule toute une page de l’histoire ferroviaire du pérou. Ancien transporteur de minéraux, celui-ci relie Lima à Huancayo sur 335km en 6 heures. Pour se faire une idée, c’est l’équivalent d’un Bordeaux-Périgueux fait...en 1h30. Depuis la gare de Desamparados, de sublimes paysages défilent. En quelques heures, le trajet passe de la côte littorale pacifique aux monts enneigés des andes. Arrivé à Ticlio, à 4 829 m d’altitude, l’oxygène se fait rare. Pour adoucir cette longue montée, des infirmières déambulent bouteille d’oxygène et thé au coca à la main pour tout le monde. Ce remède amer ancestrale péruvien permet de combattre le mal de la montagne. Le voyage continue en creusant jusque dans les vallées du Rimac, ancienne terre des Incas.





Le train longe les paroies vertigineuses de toute la contrée, et pour un peu, on pourrait presque toucher les roches poudreuses en tendant la main par la fenêtre ! La descente vers Huancayo se fait généralement plus en douceur. On traverse une succession de villages et de lacs glacés jusqu’à un arrêt bien mérité à la Oroya. Après une brève traversée de Jauja, première capitale coloniale du Pérou, le train arrive enfin en gare. Bonus, les voyageurs sont accueillis chaleureusement par des musiciens locaux, on adore !

Le parcours : Lima (Desamparados)- Chosica - Ticlio - La Oroya - Huancayo-Lima (Desamparados)
La durée : 12 heures aller-retour. La fréquence des voyages est très aléatoire, et tourne généralement entre 1 et trois voyages par mois. Mieux vaut donc réserver à l’avance ses billets sur le site officiel.
Le stop à faire : à Ticlio bien sûr ! Si il n’y a pas grand chose à visiter aux alentours, la gare de Ticlio, deuxième plus haute du monde, offre une vue absolument époustouflante sur toute la nature sauvage du coin et un panorama neigeux unique. Attention tout de même si l’envie vous prend de vous dégourdir les jambes en sortant du train. Ici, la température oscille entre 8°c et jusqu’à -5°c, et le niveau d’oxygène a baissé de 40%.
Ça coûte bien ? L’aller simple coûte environ 26€ par personne, contre une cinquantaine d’euros pour l’aller-retour.
Bon à savoir : Si vous comptez faire l’aller-retour, il faut compter deux nuits sur Huancayo. Vous pouvez aussi prendre un bus depuis la ville pour retourner sur Lima ou Cusco.
Pourquoi il faut prendre son billet : Si vous voulez découvrir le pays autrement, en compagnie de vrais péruviens, ce train est idéal. Certes, il ne passe pas par des lieux touristiques, mais il permet tout de même d’avoir un bel aperçu de la dynastie Inca.



Fin des articles