3 refuges à couper le souffle en pleine montagne

© Giovanni Pesamosca Architecture

Amateurs de vacances à la montagne, n'avez-vous jamais rêvé d'une immersion naturelle dans les hauteurs ? Perchés et perdus à des milliers de mètres de hauteur, ces refuges sont l'âme même de la haute montagne. Simples bivouacs, ou refuges plus modernes, ces cabanes perchées accueillent hiver comme été les randonneurs et alpinistes les plus aventuriers. Ces trois cabanes insolites voire futuristes sont un vrai défi pour y accéder, mais promettent une expérience hors du temps.

La Cabane Luca Vuerich, Italie

C’est à l’Est de l’Italie, en haut du Foronon del Buinz dans les Alpes Juliennes, qu’on retrouve cette toute petite cabine dominant fièrement la vallée depuis sa crête rocheuse et abrupte. Loin d’être accessible à tous, il faut mériter son hospitalité. Située sur le Ceria Merlone, un sentier de randonnée alpin, et nichée à plus de 2500 mètres d’altitude, cette cabane offre un panorama à couper le souffle sur une nature de roches, de vallées et monts enneigés mais son ascension n’est pas sans risque. Très physique, ce sentier est l’un des plus ardus des Alpes. La cabane aux allures de chapelle designée par l’architecte italien Giovanni Pesamosca, doit son nom à un grimpeur local, décédé dans une avalanche en 2010. Elle permet aux randonneurs et grimpeurs d’enchaîner plusieurs itinéraires autour du Jof di Montasio sans devoir redescendre. Bouquetins pour voisins, on apprécie venir en bonne compagnie pour affronter les abords de la cabane qui sont de véritables à-pics. Sa gratuité ne la rend que plus appréciable et ses 16 mètres carrés permettent d’accueillir quatre personnes. Depuis 2012, cette cabane a été commissionnée par la famille du défunt alpiniste, en mémoire de celui-ci. Son toit incliné a été pensé astucieusement afin de lui éviter d’être recouverte de neige. Quant à son exposition plein sud, elle permet de faire fondre les flocons les plus coriaces, même en hiver. Il aura fallu pas moins de 18 allers-retours en hélicoptère pour acheminer les pièces de la cabane, bâtie en un jour par une équipe de 12 personnes proches de Luca Vuerich.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Matteo Morson (@matteomorson) le

Nouveau bivouac Gervasutti, Italie

Sur l’éperon rocheux surplombant le glacier Fréboudze, le nouveau bivouac Gervasutti fait face à la spectaculaire paroi Est des Grandes Jorasses. Baptisée en l’honneur de l’alpiniste italien Giusto Gervasutti, cette structure remplace le refuge de 1948 construit quelques 600m plus bas sur ce glacier. Cette carlingue d’avion échouée à 2833 mètres d’altitude a été conçu par les architectes de LEAP factory en 2011 et est autosuffisant, alimenté par des panneaux photovoltaïques. Sa forme et ses matériaux inspirés de l’industrie aéronautique lui permettent de résister aux contraintes climatiques de la haute altitude. Toujours ouvert pour accueillir 10 grimpeurs, c’est un point de départ idéal pour des courses sur l’aiguille de Leschaux, le Mont Gruetta ou le versant sud du col des Hirondelles. Aussi surprenant qu’inaccessible, ce module semble en équilibre sur le Mont Blanc. Pour y accéder, les moins téméraires devront arpenter 3-4h de marche depuis le hameau de Freboudze pour rejoindre ce cadre spectaculaire. Ce refuge pas comme les autres constitué d’un corps modulaire de 30m2 va à l’encontre de tous les clichés sur les refuges de haute montagne, et ces matériaux offrent une resistance optimale aux contrainte climatiques de haute altitude.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Huckberry (@huckberry) le


L’Alpine Shelter, Slovénie

Cette structure innovante et design peut accueillir jusqu’à 8 randonneurs dans ses 12mètres carrés. Elle est située sur les flancs du Mont Skuta, dans les Alpes Kamniques, en Slovénie. Ce bivouac en béton armé de fibres de verre est situé à 2000 mètres d’altitude et a été conçu dans le cadre d’un séminaire d’architecture à Harvard par 13 étudiants en collaboration avec l’agence slovène OFIS Arhitekti. Construire un abri durable dans un style respectant l’architecture locale et résistant aux conditions climatiques extrêmes était un vrai challenge. Ses modules ont été héliportés avant d’être assemblés sur place. L’Alpine est composée de trois parties, toutes conçues pour refléter les sommets autour d’elles : une première pièce pour la cuisine et les espaces de stockage, une seconde qui sert d’espace de vie comportant quelques couchages, et un troisième module faisant office de chambre. L’intérieur est réalisé en bois dans des tons chaleureux et de grandes baies vitrées du sol au plafond sur les deux côtés offrent un panorama impressionnant sur la vallée et la montagne Skuta. Installée en pente, cette petite cabane résistante est bien sécurisée pour les alpinistes prêts à gravir la montagne pour y dormir. Ce vrai joyau architectural moderne et sculptural est ouvert à tous les chanceux aventureux qui souhaiteront l’expérimenter !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Phaidon (@phaidonsnaps) le

 

 

 

Fin des articles