Un voyage insolite en train au cœur du Sahara

© Ahmad A Atwah

Voila un moyen plus qu’insolite de découvrir le plus grand désert du monde. Il s’agit du train du désert, qui traverse le Sahara. Prêts à embarquer ? Ça tombe bien, il est remis en circulation !


Parti de Choum, une petite contrée au nord de la Mauritanie, le train du désert fait route plein nord, en direction du Tiris Zemmour. Le paysage à couper le souffle vacille entre dunes de sable ocre, pitons de roche brune, dromadaires par troupeaux, acacias et tentes de nomades. Le désert défile dans toute sa splendeur, et la vitesse du train ne dépassant pas 60 km/h est idéale pour le contempler. Ce train mis en service par les Français en 1963 dans un but commercial, transportait le fer de la mine de Zouérate, dans le nord du pays, jusqu’au port de Nouadhibou, la capitale économique du pays située sur la côte atlantique, et ce à travers 700 km de Sahara. C’est encore aujourd’hui, le seul moyen de transport entre les deux villes. En 1998, Maurice Freund, le directeur de la coopérative Point-Afrique, décide de faire embarquer des touristes sur la voie du train minéralier, l’unique voie ferrée de Mauritanie. Ce circuit touristique avait été suspendu en 2005, suite à la montée de l’insécurité dans le pays et les nombreuses attaques terroristes. Depuis deux ans maintenant, une nouvelle dynamique stimule le désert et le circuit du train a rouvert entre la zone jaune (vigilance renforcée) et la zone orange (déconseillée sauf raison impérative).

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Eric Charpentier ???????? (@explo_graph) le


Lors d’un voyage insolite à bord du train du désert, vous aurez sans doute la chance de croiser le minéralier, et passionné de trains ou non, c’est une expérience unique. Trois locomotives se succèdent, engendrant un nuage de sable et de poussière. 150 wagons remplis de fer se déchaînent et on comprend mieux pourquoi ce train est connu comme le plus long et le plus lourd du monde. Long de 2,5 kilomètres, le minéralier peut peser jusqu’à 17 000 tonnes !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Visit Mauritania ???????? (@visit.mauritania) le


Parmi les passagers, de nombreux Mauritaniens empruntent le minéralier et notamment des commerçants qui profitent des wagons spacieux pour transformer leurs marchandises. On trouve même parfois des poulets, des chèvres et des dromadaires dans les minéraliers en provenance de Zouérate. La région du Tiris Zemmour est en effet connue pour ses excellents pâturages et son bétail est très prisé. En retour, les commerçants amènent le poisson de Nouadhibou jusqu’aux villages les plus reculés de l’intérieur, en plein cœur du désert. Le minéralier est une véritable artère pour le nord du pays.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Yann Guiguen (@_bezedh_) le


En 18 heures de voyage, le paysage change radicalement et le sable ocre laisse place à une terre rouge qui dégage un air de far-west, au cœur de la chaîne de montagnes Kedia d’Idjil, culminant à 900 mètres. Il y a même possibilité de visiter la mine, dont la fosse d’extraction est tellement profonde qu’on n’en voit pas le fond. Le soir, c’est direction les voitures-couchette et avec un peu de chance, vous aurez une vue sur la pleine lune illuminant le sable du Sahara. Pendant le voyage, vous découvrirez le monolithe de Ben Amira à 100 km au nord de la ville d’Atar. Haut de 550 mètres, c’est le troisième plus haut monolithe au monde après Ayers Rock et le mont Augustus en Australie. Le campement situé à quelques kilomètres du village au pied du monolithe est composé de jolies khaïmas blanches, les tentes traditionnelles des nomades, et offre une vue spectaculaire sur le désert.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Jerome Aimo-Boot (@aimojerome) le

Au programme également, quelques randonnées comme celle du géant de granit surnommé Aïcha, haut de 480 mètres et abritant des trésors cachés comme des fresques vieilles d’environ 5 000 ans représentant des scènes de chasse.

Après dix ans sans tourisme, cette cité d’environ 5000 habitants se réjouit d’accueillir à nouveaux des touristes et pour sa première saison, le train du désert a déjà accueilli 282 passagers. « Le train est déjà plein de Noël à mars 2020 », s’exclame Kadi Mehdi, le directeur de l’agence Mauritanides qui est à l’origine de ce voyage. Alors, si vous avez l’intention de tenter l’expérience de ce train insolite, on vous conseille de réserver assez à l’avance. Les plus aventureux d’entre vous pourront aussi tenter le voyage à bord du minéralier. Vous pourrez voyager dans les wagons de minerai gratuitement en prévoyant chèche et lunettes pour vous protéger du soleil et de la poussière de fer, ou dans la dweira, l’unique voiture voyageurs du train. Le billet s’achète directement à bord. Dans les deux cas, prévoyez de la nourriture et un couchage pour les 18 heures de voyage…

 

Fin des articles

Paramètres des cookies