5 solutions pour se loger gratuitement en voyage

Les bonnes affaires

Que vous partiez à deux heures de Paris ou à l'autre bout du monde, la question du logement revient toujours. Et celle du coût aussi. A quoi bon payer des cents et des mille lorsque en fait, en cherchant un peu, on peut facilement se loger gratuitement à travers le monde. Et parce qu'on vous aime bien, on vous explique quelles sont les différentes façons de ne dépenser aucun centime dans votre logement. Et il n'y a pas que le couch-surfing !

Le couch-surfing
 

Sûrement la solution la plus connue des adeptes du voyage à petit budget. Le principe est simple: une personne met à votre disposition un couch (comprenez canapé en anglais) durant quelques jours dans son humble demeure. Par réciprocité, vous acceptez ensuite d'héberger un voyageur chez vous. N'hésitez pas à rendre service pour que le séjour se passe au mieux en préparant le repas, en promenant le chien, en faisant un petit coup de ménage. Couchsurfing est la plateforme la plus connue et possède une communauté de plus de 2 millions de personnes dans plus de 200 000 villes du monde. Créez vous votre profil en renseignant le plus d'informations possible et d'avis personnels. Le petit plus: n'hésitez pas à offrir un petit objet, une friandise ou autre pour remercier votre hôte. Une petite attention de ce genre est toujours grandement appréciée. 

©Brian Goodman

Le home-sitting 

C'est le même principe que le baby-sitting mais avec une maison. Vous êtes en charge de vivre chez des particuliers lorsqu'ils sont en déplacement et de s'occuper de certaines tâches comme le ménage, le jardinage, l'entretien de la piscine, sortir le chien etc...En d'autres mots, vous devenez le gardien de la maison, tout en profitant de ses avantages. Généralement, le home-sitting se pratique avec des maisons de haut-standing qui nécessitent une présence au sein de la demeure. Si vous souhaitez postuler en tant que house-sitter, nombreux sont les sites qui s'y consacrent, les plus connus étant NomadorHouseitmatch ou encore Mindmyhouse

©Olga Gavrilova


L'échange de maisons
 

Encore une chouette alternative à la location pure et dure. Bien que ce concept n'ai rien d'innovant, il est quand même bien pratique. C'est d'ailleurs dans le film The Holiday avec Jude Law et Cameron Diaz, qu'on en parle pour une des premières fois. Mais revenons en à nous moutons, comment ça marche ? Le principe est simple: en contrepartie d'une adhésion (prix et durée), vous pouvez vous rendre à l'étranger dans l'appartement, la maison, le château ou la cabane d'un membre dont le domicile est disponible. L'échange peut se faire au même moment ou à une période différente, à vous de voir. De nombreuses plateformes comme Intervac, Homelink, Echangedemaisonou stay4free sont spécialisées dans l'échange de maisons. Une chose à savoir: la confiance est primordiale, et sachant que c'est un principe de gagnant-gagnant, il n'y a aucune raison que cette expérience se passe mal. 

©Fotogrin

Le nightswapping (échange de nuits) 

C'est un système de troc de nuits: vous accueillez un vacancier chez vous, et vous gagner des quota de nuits, que vous pouvez utiliser par la suite pour partir chez un autre particulier. Le nightswapping c'est une version améliorée du couch-surfing, en plus confortable et plus sécuriséEn effet, si le couch-surfing est propice aux jeunes qui baroudeurs qui n'ont peur de (presque) rien, le nightswapping s'adresse a un public plus âgé et qui désire profiter d'un logement plus confortable. Les logements sont évalués en fonction d'un standing allant de 1 à 7. Lorsque que vous gagnez des nuitées, elles peuvent être converties. Par exemple, une nuit passée dans un logement de standing 7 correspond à sept nuits dans un logement de standing 1

©Sergio Rocha 


La pratique d'une langue contre un logement 

Say what ? Si, si, vous avez bien lu. Enseigner sa langue maternelle peut vous permettre de se loger gratuitement chez l'habitant. C'est la start-up française Talktalkbnb qui est à l'origine de ce service. Le principe étant de vivre quelques jours chez votre hôte et de lui apprendre votre langue maternelle au cours des repas et activités partagées. Vous découvrirez un tourisme plus authentique, en adéquation avec les habitants et les coutumes locales. C'est convivial, et c'est efficace: rien de mieux de converser avec des natifs pour progresser plus rapidemment.

©Milosz Maslanka