7 îles méconnues en Europe où s’évader cet été

Les bonnes affaires

On est en juillet et tu n’as toujours pas planifié tes vacs d’été ? Pour ne pas te retrouver à errer un mois dans la capitale, voici sept idées d’îles auxquelles on ne pense pas forcément, pour partir te ressourcer loin de l’agitation estivale !
 
 
1. Vädeoröarna

Tu ne le savais peut-être pas, mais la Suède compte plus de 20 000 îles, presque toutes inhabitées. Parmi celle-ci, les croquignolettes Vädeoröarna, à l’ouest de l’ouest de la Suède ! Auparavant habitées par des navigateurs et leurs familles, aujourd’hui cet archipel offre de magnifiques balades en bord de mer, et surtout l’assurance d’être solo sur la plage.

À ne pas manquer : Passez par Fjällbacka, charmant village de pêcheurs niché contre une montagne de granit à l'architecture nordique dépaysante. Le coin est hyper tranquille, parfait pour se relaxer ! Promenez-vous également entre les rochers noirs polis par l'érosion au bord de l'eau, la végétation commence à pousser et on respire l'air marin comme nulle part ailleurs. Il existe aussi de nombreux sentiers qui vous conduiront à des petites criques cachées. Si le climat n'est pas trop mauvais, on peut même s'y baigner, puisque l'archipel a son propre micro-climat. Promenez-vous également sur l'île de Storö-Ramnö, où une rose des vents datant des années 1600 est gravée dans la pierre !
Comment partir : En avion jusqu'à Göteborg puis en voiture jusqu'à l'archipel (il faudra prendre un bateau pour y accéder)
Budget : Comptez au moins 100€ l'aller retour Paris/Göteborg



2. Kastelórizo

Parce qu’il est de plus en plus difficile de trouver des îles grecques au calme, allez vite faire un tour sur Kastelórizo avant qu’il ne soit trop tard ! Située non loin des côtes turques, cette île des Cyclades moins prisée que ses voisines regorge de spots de plongée paradisiaques, à effectuer dans des eaux évidemment cristallines… un bonheur !

À ne pas manquer : Le port de Megísti dans une sublime petite crique, et la superbe plage de Ro ! Ne manquez pas non plus les grottes et les cavernes Blue Grotto, à seulement 20 minutes de bateau. Elles sont tellement étroites qu'il faut se baisser dans le bateau pour y entrer, et l'intérieur est impressionnant (à ne pas faire si vous êtes claustro).
Comment partir :
En avion depuis Paris jusqu'à Kastelórizo (avec une escale à Héraklion ou Rhodes).
Budget :
Comptez 150€ l'aller-retour en avion depuis Paris


3. Elbe

Si tu as bien écouté tes cours d’Histoire, tu sauras que cette île a accueilli Napoléon pendant son exil (et on ne le plaint pas). Au large de la Toscane, aujourd’hui cette île a conservé tout son charme et reste encore préservée du tourisme de masse qui sévit un peu partout ailleurs : villages de pêcheurs, alternance de forêts et de montagnes escarpées, sans parler de ses petites plages isolées, on parie que vous allez apprécier de vous y exiler !

50 nuances de bleu ðŸÂŒ€ #homedecor (et allez les bleus)

Une publication partagée par Axelle (@axellethms) le

À ne pas manquer : Le parc national de l'archipel toscan, une réserve naturelle de 746 km2 entièrement laissée à l'abandon. Vous pouvez monter en haut du mont Capanne, le point culminant de l'île, à l'aide d'un téléphérique : on se sent tout petit ! Ne manquez pas le fort Stella, et pour les amateurs de baignade, la plage Padulella et son eau bleu lagon est par-faite.
Comment partir :
En avion depuis Pise, puis prendre un autre avion pour l'île d'Elbe.
Budget :
Comptez environ 130€ l'aller-retour


4. Sylt

Lieu de villégiature secret de la jet-set allemande, Sylt cache bien son jeu. À quelques encâblures de Hambourg, mieux vaut avoir le portefeuille bien garni si on veut profiter de cette île ! Plages de sable blanc, dunes et maisons de milliardaires dispersées tranquillement dans la lande, ici la discrétion fait loi ! L’avantage ? Vous ne serez pas dérangé, et avec un peu de chance vous tomberez peut-être sur Léonardo Di Caprio en pleine balade. Le top.

The mood #sylt #germany

Une publication partagée par Fedja Salihbasic (@felecool) le

À ne pas manquer : Les villages aux maisons en toit de chaume, typiques de l'île, les promenades à vélo dans les dunes qui s'étendent à perte de vue, la farniente sur la plage... Et stalker la jet-set, of course. La nuit, buvez un verre au Buhne 16, club huppé de l'île.
Comment partir :
En avion jusqu'à Hambourg (1h30 depuis Paris), puis en train (3 heures jusqu'à Westerland, la ville principale de l'île)
Budget :
Pour voler de Paris à Hambourg, comptez minimum 110€.


5. Vis

En visite dans les îles croates ? Laissez donc tous les touristes descendre à Hvar et poursuivez votre tour jusqu’à Vis, la plus éloignée de l’archipel croate. Là, c’est bien simple, vous n’aurez pas grand chose à faire et c’est ça qui est bon. Louez un scooter, faites le tour de l’île, chillez sur la plage ou partez en plongée voir les épaves environnantes, en bref, relaxez-vous. C’est les vacances après tout.

Stivina beach, Vis Island ðŸÂ’™ Stop wasting money on your hotels bookings in Croatia by not using Unlimited-Croatia.comâ­Â Up to 80% discount ☺ Direct link in bio 🔝 . Great picture by @gglusac👍 Use #unlimitedcroatia to share your best pictures of #croatia . #lovecroatia #croatia2017 #croatia_instagram #croatia_photography #croatiafulloflife #igerscroatia #croatiancoast #croatialove #visitcroatia #croatiatrip #croatiarocks #croatiaonmymind #croatia2015 #wanderlust #travelgram #instatravel #travelgram #agameoftones #igmasters #passionpassport #neverstopexploring #exklusive_shot #freedomthinkers #liveauthentic #vscoaward

Une publication partagée par Unlimited Croatia (@unlimitedcroatia) le

À ne pas manquer : Le Musée des Pêcheurs, à Komiža, qui témoigne de l’époque glorieuse de la pêche sur l'île. Les plages, dont l'eau est hyper pure et presque transparente. Le monastère franciscain de Vis, et les chemins de randonnée à travers l'île, bien sûr.
Comment partir :
En avion depuis Paris jusqu'à Split (2h), puis prendre un bateau jusqu'à l'île de Vis (1h30 de traversée)
Budget :
150€ l'aller-retour


6. Les îles Lofoten

Au large du Cercle Polaire, près de la Norvège, les îles Lofoten sont un petit bijou de dépaysement. Avec leurs villages de pêcheurs, leurs montagnes majestueuses et leurs fjords d’un bleu éclatant, c’est bien simple, cet archipel est considéré comme l’un des plus beaux au monde. Le must pour aller observer les aurores boréales, faire du kayak ou s’essayer à la pêche dans l’un des plus beaux cadres que la nature a créés.

À ne pas manquer : Séjourner dans un rorbu (vieille cabane de pêcheur) et goûter le stockfish (poisson séché fabriqué à partir de morue). Ici, la nature est préservée : on la découvre en faisant une randonnée. L'archipel est très réputé pour le trekking ! Quand il fait beau, on surfe sur l'eau d'un bleu profond.
Comment partir : 
Rejoindre Svolvaer en avion depuis Paris, puis prendre un bateau jusqu'à l'archipel.
Budget :
Comptez 250€ l'aller-retour en haute saison.


7. Hiiumaa

Deuxième plus grande île d’Estonie, Hiiumaa est située dans l’archipel de Moonsund. Avec ses dunes, sa nature verdoyante, ses manoirs, et ses fortes vagues, réputées chez les surfeurs, c’est le break nature loin de la foule touristique ! Alors, c’est parti ?


À ne pas manquer : 
Les phares, bien sûr ! Ils sont la principale attraction de l'île. Il y en a trois : le phare de Köpu, celui de Tahkuna et celui de Ristna. Le tourisme durable y est encouragé. Visitez l'élégant manoir de Suuremoisa et allez jeter un coup d'œil au pont de glace long de 26,5 km au-dessus de la mer Baltique !
Comment partir :
En avion jusqu'à Kupu, puis en bateau pour rejoindre Hiiumaa.
Budget :
Comptez 150€ l'aller-retour en avion.