Quelques combines pour voyager moins cher

Les bonnes affaires

Si vous nous lisez, c’est que pour vous aussi rêver est synonyme de voyager, et que l’aventure et le voyage sont deux mots qui font scintiller vos yeux de bonheur. Ça y est, on vous a déjà perdus. Revenez parmi nous, on vous donne les meilleurs conseils pour voyager sans trop dépenser. Parce que voyager c’est bien, mais avoir les moyens c’est toujours mieux. 



Trouver les billets d’avion les moins chers 

Commençons par le commencement. Choisir le bon moment pour acheter ses billets d’avion, c’est la règle numéro 1. C’est-à-dire, nous direz-vous ? Voici quelques combines qu’on veut partager avec vous, parce qu’on est sympas.

  • 54 jours exactement avant votre vol : une étude de CheapAir a démontré que les billets seraient les moins chers pile à ce moment-là. Tentez toujours votre chance, vous n’avez rien à perdre.
  • Pendant le Black Friday : eh non, il ne s’agit pas uniquement de bons plans fringues, c’est aussi le cas pour les billets d’avion en promotion sur le web.
  • Le jour de l’anniversaire de la compagnie : ce n’est pas systématique, mais ça arrive d’avoir de très bonnes surprises. On est prêt à lui souhaiter un joyeux anniversaire si c’est pour quelques euros de moins sur la note finale !
  • Le mardi après-midi, il paraît que c’est le bon plan. Dans tous les cas, oubliez le week-end !
  • La Saint-Valentin : fête commerciale, fête commerciale… Certes, mais ça nous arrange bien quand les compagnies proposent des billets duo moins chers !
  • Entre minuit et 6h du matin : c’est bien logique, en général la nuit soit vous dormez, soit vous teuffez, mais vous trainez généralement peu sur les comparateurs de vol. Qui dit moins de personnes sur le site dit moins d’achats, et dit billets d’avion moins chers.
  • S’abonner aux alertes : Si vous acceptez d’être bombardé de spams, vous bénéficierez des annonces concernant les baisses de prix, ça vaut peut-être le coup pour quelques mails en plus…
Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Ódor Dorottya (@odordori) le


Choisir la bonne saison

Voyager hors saison. La base de la base, on oublie les vacances scolaires, les vacances de Noël, les ponts et compagnie, afin d’éviter les foules, le tourisme de masse et les prix exorbitants.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Juliette ☘︎ Darmon Martinet (@juliettedm) le


Planifier son voyage à l’avance

Bien planifier son voyage, de l’aéroport au logement avec une maximisation des déplacements en transports en commun, des visites gratuites, des réductions sur une chambre d’hôtel etc… Pensez aussi à télécharger les applications pour se déplacer en vélo une fois sur place, ça ne sera que bénéfique et pour votre porte-monnaie, et pour l’environnement et pour votre silhouette. Et vous en profiterez forcément pour découvrir de jolis petits recoins cachés.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Imad H. Maalouf (@ihm25) le


Bien gérer son logement 

Faire attention au logement : favoriser l’économie collaborative pour rentabiliser son séjour. Faire du couchsurfing ou du woofing pour loger gratuitement chez l’habitant. Quelle belle façon de rencontrer des locaux ! Et pourquoi pas tester le camping ou même dormir dans son véhicule quelques nuit, ça c’est l’aventure, la vraie ! Autre alternative : les échanges de maison. Pas besoin d’avoir un 150 m2 en plein centre de Paris ou New York pour pouvoir échanger son appart', on vous rassure. Jetez un petit coup d’œil par ici, on vous explique tout. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Oleg (@olegcarbo) le


Voyager de nuit

Si vous ne souffrez pas du mal des transports, n’hésitez pas à prendre le bus pour les longs trajets, de préférence de nuit, de manière générale ils sont souvent assez confortables, et beaucoup de voyageurs utilisent cette technique dans le monde entier. Ça vous permet de ne pas gâcher une journée de voyage, et surtout d’économiser une nuit d’hébergement. Le covoiturage pour les économies, c’est pas mal non plus. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Travel And Marvel (@travelandmarvel_inc) le


Adopter la bonne carte de crédit

Choisir la bonne carte de crédit pour acheter son vol et ainsi éviter un maximum de frais bancaires, allant parfois jusqu’à 50€. Les cartes de débit comme Visa Débit ou la Maestro n’ont pas de frais bancaires. Changer sa carte lorsque vous voyagez beaucoup peut également être une bonne solution. Pensez à prendre rendez-vous avec votre bancaire pour bénéficier des offres internationales et ainsi profiter de nombreux avantages pendant vos voyages. Vous pouvez aussi utiliser une carte prépayée pour économiser sur les frais de retrait et de paiement. Vous ne payez que lorsque vous rechargez votre carte et si vous voyagez en duo, il est même possible d’obtenir une deuxième carte pour quelques euros de plus. De plus, une carte prépayée est moins risquée qu’une carte de crédit classique, car elle n’est pas liée à votre compte bancaire.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par IBFS united | Tax consulting (@ibfs_united) le


S’inscrire à des programmes de fidélité

S’inscrire à des programmes de fidélité comme FlyingBlue et ainsi accumuler des points/miles à échanger chez AirFrance et toutes autres compagnies partenaires comme des hôtels, des boutiques etc… et bénéficier de nombreuses réductions.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Travel Destinations ✈️ (@travellingdiaries_) le


Voyager à plusieurs

Partir à plusieurs, ça signifie tout diviser par deux, par trois, par quatre... Bref, vous avez compris le principe. Les dortoirs sont plus économiques que des chambres singles ou doubles, et si vous devez partager le prix d’une location voiture ou celui des courses, du carburant etc. c’est toujours mieux d’être à plusieurs.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par WORLD TO WANDER (@worldtowanderblog) le


Faire jouer les contacts

Utiliser ses connaissances. Vous avez un ami qui est parti vivre l’aventure en Australie ? Classique. Et même si ce n’est qu’une vague connaissance, le voyage c’est le partage, l’entraide. Vous serez surpris de voir comme les gens sont accueillants à l’étranger bien plus qu’ils ne le sont dans leur pays natal. Une simple connaissance peut vite devenir un ami à l’autre bout du monde. Et il sera ravi de vous accueillir chez lui et vous faire découvrir les spots qu’il connait déjà et vous parler de cette nouvelle culture qu’il apprécie tant. Et si ce n’est pas lui, il connaîtra forcément quelqu’un qui connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui… En résumé, il y aura toujours une âme charitable prête à vous ouvrir la porte de chez elle. Ne vous inquiétez-pas, vous serez amené à lui rendre la pareille un jour, pas besoin de faire des manières.


L’art de négocier

Apprendre à négocier. Les cultures sont souvent différentes d’une frontière à une autre. L’art de la négociation fait justement partie de la culture et modes de vie dans beaucoup de pays. Que ce soit en Asie, en Amérique latine, en Afrique ou en Orient, vous passerez pour de vrais "mauvais touristes" si vous ne tentez pas la négo. Sachez que les prix se font beaucoup à la tête du client et sont souvent bien supérieurs à ce qu’ils devraient, il ne faut donc pas se sentir mal à l’aise de faire baisser un peu le prix.


Adopter un mode de vie local

Miser sur le tourisme local. Tentez tant bien que mal de côtoyer des locaux et prendre en compte leurs conseils. Découvrir des spots non touristiques et de nouvelles routes inexplorées permet d’économiser de l’argent. Laissez-vous surprendre par des restaurants locaux et une cuisine authentique bien moins chère que celle proposée aux touristes. Pour les courses, achetez des marques locales et des fruits et légumes de saison, ça vous permettra de faire quelques économies sans nul doute. Et si le petit-déjeuner est inclus dans votre hébergement, profitez-en pour rassasier votre estomac et prendre quelques petites provisions, sans trop passer pour un rapia.


Profiter du statut étudiant

Profiter du statut étudiant et de toutes les offres pour les moins de 25 ans, s’il en est encore temps. Ticket d’or assuré pour bénéficier d’offres et réductions dans les musées, les transports, les magasins, et j’en passe, et ce partout dans le monde. Mais ne l’oubliez pas, se proclamer étudiant demande une preuve, pensez à prendre votre carte toujours avec vous.