Surfer à Munich sur l'Eisbach, une rivière artificielle

Les bonnes affaires
Avis aux amateurs de glisse : dorénavant, nul besoin de partir trop loin, car Munich devient un spot de surf reconnu. Et ce n'est sûrement pas le froid ni le mauvais temps qui empêcheront les surfers de rider de belles vagues d'eau douce. 


Pas de mer bleue à l'horizon, ni de sable blanc, et encore moins de cocotiers. Les surfers ont un nouveau terrain de glisse et c'est sur l'Eisbach que ça se passe, une rivère artificielle de deux kilomètres de long qui a été détournée de l'Isar pour traverser l'Englischer Garten.

Voir cette publication sur Instagram

Acabando ya con mi serie bávara, no podía dejar de mencionar el Englischer Garten, el gran pulmón de Múnich, con inmensas praderas verdes, bosquecitos de fresnos y robles, caminos junto a riachuelos,... un verdadero oasis. El parque urbano más grande del mundo. En su extremo sur surfistas de todo el mundo se lanzan a probar la Eisbachwelle, la ola del Eisbach . . . #munich #englischergarten #visitmunich #igersmunich #jardiningles #munichviews #munichpark #eisbach #eisbachwelle #surfinmunich #munichcity #munichsights #englishgardenmunich #munichgermany #germany #alemania #travelphotography #bavaria #baviera #bayern #visitbavaria #park #citypark #urbanpark

Une publication partagée par Eloísa Ozonas Grandal (@eloisaozonas) le



Sur une section de la rivière, une vague artificielle a été créée, attirant ainsi de nombreux surfers venus des quatre coins du monde, car le phénomène perdure tout au long de l'année ! Avec une eau pas plus chaude que 6°C et un courant généralement très fort, les surfers sont tenus de porter des combinaisons. D'ailleurs, en hiver, il arrive qu'ils aient à traverser des chemins enneigés pour y accéder...


Si l'endroit est célèbre depuis les années 1970 mais seulement légal depuis 2010, il compte aujourd'hui plus de 800 surfers réguliers. Berceau du surf urbain, c'est ici que tous les ans de nombreuses compétitions comme les X-Games ont lieu. 

Alors, prêts à vous jeter à l'eau (glacée) après l'Oktoberfest ?