6 destinations pour se croire encore en été le temps d'un week-end

Les bonnes affaires

Non loin de chez nous se trouvent l’Italie, l’Espagne, le Portugal, l’Autriche, l’Écosse ou encore notre chère Corse... Bref, pas mal de destinations qui te permettront de souffler quelques jours pour repartir en été sans faire un voyage de 12 heures. Voici quelques idées pour les éternels fanatiques de plage, les amoureux de la nature, ou encore les mordus d'histoire et de culture. 



Sardaigne
 

Un petit week-end chez les Sardes sur la fameuse Costa Esmeralda, pour se requinquer au soleil et en gastronomie !

À ne pas manquer : Visiter des églises comme celle de Saint-Paul l’Apôtre ou la Basilique San Simplicio, prendre le bateau pour l’île de Tavolara, zone marine protégée à quelques kilomètres à peine de la côte et profiter de la faune et de la flore de cette île rocheuse par la rando, la plongée sous-marine, ou tout simplement en se prélassant sur ses belles plages. Les plages del Principe à 30 minutes vers le Nord-Est, ou de Cala Brandinchi à 30 minutes vers le Sud-Est sont également deux magnifiques plages de sable blanc et eau turquoise à ne pas manquer.
Qu’est-ce qu’on mange : Le pane frattau, équivalent sarde de la pizza ; le porceddu, fameux cochon de lait rôti à la broche, ou encore la fregola, petite pâte typique de Sardaigne en forme de bille.
Budget : Comptez dans les 200€ l’aller-retour depuis Paris (environ 2h de vol)



Albufeira
 

Toujours à la plage et au soleil, c’est au Portugal qu’on te propose de t’envoler le temps d'un week-end. De l’aéroport de Faro, rejoins Albufeira en 45minutes pour de nombreuses activités.

Une publication partagée par Sunweb (@sunweb) le

À ne pas manquer : Balades en bateau, parties de pêche en pleine mer, bronzette sur les belles plages de la côte, observation des dauphins, visite du charmant centre historique de la ville, et bien sûr faire la fête au quartier the Strip. Un bon refresh d’air de vacances avant d’attaquer l’hiver !
Qu’est-ce qu’on mange : Les salgados, une petite bouchée salée composée de poisson, de viande ou de fruits de mer cuits enrobés d’une pâte croustillante, ou encore les renommés pasteis de nata qu'on trouve partout dans les fameuses pastelarias portugaises (boulangeries). Et sinon beaucoup beaucoup de poisson !
Budget : Comptez dans les 150€ l’aller-retour depuis Paris (environ 2h de vol)



Asturies
 

Cette principauté montagneuse commence dans les sept réserves de biosphère et six parcs naturels reconnus par l’Unesco. C’est un vrai paradis pour les sportifs.

À ne pas manquer : Les parcours de randonneurs pour tous les niveaux, le vélo au cœur de la nature, les pistes des fossiles taillés dans la pierre, la recherche des ours, les visites des bergeries locales ou encore la collecte des plantes utilisées dans des ateliers de cuisine, tout ça lors d’excursions. Pour les amoureux de plage, pas de panique, les 410 km de littoral ponctués de 18 villages absolument charmants feront l’affaire sans nul doute. Ne manquez pas de visiter Cudillero et Luarca, deux coups de cœur beaux à tomber. Quelques villes méritent également une visite à part entière, c’est notamment le cas pour Avilés, Gijón et Oviedo, la capitale. À une trentaine de minutes les unes des autres, ces trois villes ont chacune leur histoire.
Qu’est-ce qu’on mange ? Une fabada (plat à base de haricots blancs, charcuterie et d’épices), un cachopo (filets de veau ou de bœuf panés et farcis de jambon cru et fromage), un merlu de ligne et le riz au lait local en dessert. Sans oublier des produits de la mer et du fromage à gogo.
Budget : Dans les 120€ aller-retour au départ de Paris (1h45 de vol)


Alta Rocca, en Corse

La Corse, bien connue pour ses randonnées mytiques, offre de nombreux massifs majestueux et sauvages, dont celui de Bavella sur le plateau du Cuscione à une demi-heure de Porto Vecchio. Sa valeur patrimoniale et paysagère est exceptionnelle. 

À ne pas manquer : Bonifacio en passant par Porto Vecchio et la forêt de l'Ospedale, et profites-en pour prendre de magnifiques photos du golfe de Porto-Vecchio. Située dans le parc Naturel Régional de la Corse, cette terre des Seigneurs est impressionnante pour ses aiguilles ressemblant à des lances pointant vers le ciel allant jusqu'à 900 mètres, les couleurs du granite allant du rouge au gris et son magnifique massif de forêts composées de pins et de sapins. Plusieurs randonnées sont envisageables: Le Trou de la bombe (3h aller-retour) très accessible, la croix de Leccia (2h aller-retour) assez difficile ou encore le refuge de Paliri (4h aller-retour) facile. Le col culminant de Bavella à 1218 mètres offre des points de vue saisissants sur les impressionnantes parois rocheuses aux crêtes déchiquetées. Grimpeur, tente l'escalade en via ferrata (parcours sécurisé) ; amoureux de l'eau, tu adoreras faire du canyoning dans les eaux de la Solenzara ou au Roberto Canyon.
Qu'est-ce qu'on mange ? De l'aziminu, une sorte de bouillabaisse corse ; du Brocciu, fromage frais à base de brebis ou de chèvre ; du figatellu, charcuterie à base de foie de porc, une fiadone en dessert à base de brocciu, citron et liqueur ou encore des frappes, délicieux beignets corses.
Budget : Dans les 100€ l'aller-retour depuis Paris (environ 1h45 de vol)


Édimbourg

À la fois vieille ville médiévale et nouvelle ville géorgienne, Édimbourg est une capitale entourée de nature et respire l’air pur qui te permet de passer un week-end varié en activités.

À ne pas manquer : Visiter la vieille ville et l’emblématique Château d’Édimbourg, le musée national d’Écosse, mais aussi le fameux cimetière de Greyfriars où se trouve la tombe du vrai Thomas Riddle (Jédusor), alias Voldemort. Se balader sur Victoria Street, inspiration du Chemin de Traverse, est également un incontournable (vous trouverez d’ailleurs la Diagon House, boutique dédiée à Harry Potter). Gravir Arthur’s seat, le volcan éteint de l’une des sept collines emblématiques qui surplombent Édimbourg pour une vue 360° sur la ville, ça te fera ta sortie sportive du week-end avant une tournée des pubs. Évidemment, n’oublie pas de ramener un kilt !
Qu’est-ce qu’on mange : Du haggis, ce plat national écossais est fait à base d’abats hachés de mouton, porc ou vache mélangés avec du suif, des oignons, de la farine d’avoine et des épices ; du stovie, ragoût à base de viande bouillie accompagné d’oignons et de pommes de terre ; du bon poisson comme le saumon bien frais de la région ou encore le haddock.
Budget : Dans les 100€ pour un Paris-Édimbourg aller-retour (1h45 de vol)


Vienne

Vienne est une ville culturelle majeure dans un grand nombre de domaines. Par son histoire très riche, sa situation géographique et politique, elle est un carrefour majeur en Europe. La renommée internationale de Vienne repose surtout sur sa vie musicale.

À ne pas manquer : Le centre historique de Vienne, classé au patrimoine mondial de l’Unesco, où il faut voir le Stephansdom, l’Opéra, le palais Hofburg ou encore l’immense Rathaus. Mange dans un Heurigen, une taverne au cœur de la culture viennoise pour une cuisine traditionnelle dans un cadre rustique. Rends-toi à une expo de Klimt, au musée de Friedensreich Hundertwasser, architecte contemporain emblématique de Vienne et essaie d’assister à un opéra. Admirer la vue au sommet de la colline (le Kahlenberg) qui surplombe Vienne est aussi une petite merveille. Si vous y êtes en été, tentez la baignade sur l’île de Donauinsel.
Qu’est-ce qu’on mange : Un Schnitzel (sorte d’escalope panée), un Strudel (pâtisserie proche du chausson, parfumée à la canelle et à la pomme), du Knödel (très proche de la quenelle) et on boit un Spritzer, un vin produit dans les environs de Vienne qui se mélange avec de l’eau minérale. On peut aussi déguster un Sturm, un vin bourru trouble sucré en cours de fermentation alcoolique.  
Budget : Dans les 130€ aller-retour depuis Paris (1h55 de vol)