7 superbes maisons d'artiste à visiter à Paris et alentour

L'incroyable château de Rosa Bonheur

Les maisons d'artiste ont toujours quelque chose de mythique. En effet, dès le pas de la porte passé, il y a ce je ne sais quoi qui nous embarque et nous fait rêver. Voici 7 superbes maisons où s'évader le temps d'un week-end ou d'une journée.


1. La plus féérique : la maison de Claude Monet 

Bucolique et poétique, le domaine de Giverny est de ces lieux qui conquièrent notre cœur tout en douceur. Ici, le temps semble s'être arrêté et en quelques minutes à peine, on est embarqué dans un conte de fées. Les jardins d'eau et de fleurs d'abord, conçus comme de véritables œuvres d'art. La maison ensuite ; du salon bleu à l'épicerie en passant par l'atelier et les appartements privés, on imagine aisément l'athmosphère familiale et artistique qui pouvait y régner.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par TRT 2 ? (@trt2) le

La maison de Claude Monet
84, rue Claude-Monet – Giverny


2. La plus cosy : la maison Jean-Cocteau

Cette demeure-musée fut celle du poète, graphiste, dessinateur, dramaturge et cinéaste français. Il y résidera durant 17 ans, d’abord occasionnellement, puis définitivement à partir du moment où il se lie avec son nouveau compagnon Édouard Dermit, loin des tumultes de la vie parisienne. À l'interieur, c'est tout un univers qui s'offre au visiteur ; papier peint léopard, meubles extravagants... on vous laisse découvrir la suite !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Maison Jean Cocteau Officiel (@maison_jean_cocteau_officiel) le

La maison Jean-Cocteau
15, rue du Lau – Milly-la-Forêt


3. La plus parisienne : la maison de Balzac 

Si vous pensez que vous avez une vie trépidante, attendez de lire celle de Balzac. Il vivait dans cette maison de Passy sous un pseudo, "monsieur Breugnol", pour fuir ses créanciers (encore un ?!). Le petit manège dura sept ans grâce à un astucieux stratagème : la maison possédait deux entrées, dans deux rues différentes, la rue Raynouard et la rue Berton. Habile.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Musées (@parismusees) le

La maison de Balzac
47, rue Raynouard – 16e


4. La plus moderne : l’appartement du Corbusier

Après une longue et sublime restauration de deux ans, l’appartement-atelier où Le Corbusier a vécu durant plus de 30 ans rouvre enfin ses portes ! Le duplex, situé aux 7e et 8e étages de l’immeuble Molitor et conçu en 1931 par Le Corbusier avec son cousin Pierre Jeanneret, faisait également office d'atelier de peinture. On adore cet espace baigné de lumière, véritable manifeste de sa pensée architecturale.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Dior Official (@dior) le

L’appartement du Corbusier 
24, rue Nungesser et Coli – 16e
Réouverture en septembre


5. La plus romantique : le moulin de Louis Aragon et d’Elsa Triolet 

Le couple s'épanouissait au cœur de ce parc de 5 hectares, au moulin de Villeneuve. Ce moulin de la fin du XIIe siècle fut souvent le décor et la source d'inspiration de leurs écrits. Aujourd'hui, la maison fait à la fois office de lieu de mémoire avec les appartements et le tombeau des deux écrivains, de lieu de recherche avec une bibliothèque de plus de 30 000 volumes et de lieu de soutien à la création artistique contemporaine. Toujours intéressant d'y faire un tour.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ? (@jeremys_pics) le

Le moulin de Louis Aragon et d’Elsa Triolet
Moulin de Villeneuve, rue de la Villeneuve – Saint-Arnoult-en-Yvelines


6. La plus muséale : la maison de Gustave Moreau 

Voilà un immeuble du 9e transformé en musée par le peintre Gustave Moreau. C’est en effet de son vivant, en 1903, que cet hôtel particulier à l’intérieur bourgeois et à la décoration Louis XVI expose ses œuvres. Le musée conserve un total d’environ 14 000 œuvres qu'il est notamment possible de découvrir lors de visites insolites et théâtralisées. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Musée National Gustave Moreau (@museegustavemoreau) le

La Maison de Gustave Moreau 
14, rue de La Rochefoucauld – 9e


7. La plus dépaysante : le château de Rosa Bonheur 

Depuis le 25 mai 1899, le temps s'est littéralement arrêté dans l'atelier de Rosa Bonheur. Tout est là : sa blouse brodée, son chapeau, ses bottines, ses palettes, ses pinceaux, ses couleurs, ses carnets de croquis ou ses notes, jusqu'à ses mégots de cigarette. On se laisse porter par les effluves de térébenthine se mêlant au parfum de violette de l'artiste...  

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Musée Atelier Rosa Bonheur (@chateaurosabonheur) le

Le Château de Rosa Bonheur 
12, rue Rosa Bonheur – Thomery

Fin des articles