5 escales sur les îles bretonnes pour prolonger l’été indien

L'île de Callot © Thibaut Poriel

Nul besoin de partir à l’autre bout du monde pour plonger dans des eaux turquoises ou admirer un coucher de soleil sur une pointe, la Bretagne nous livre ses plus beaux recoins en toute intimité. Le Bonbon Travel vous invite à découvrir cinq îles aux paysages saisissants, pour humer l’air des embruns et le doux parfum de la liberté.

Les adeptes du slow tourisme le savent mieux que quiconque : la meilleure période de voyage se situe entre septembre et octobre. Une fois les nébuleuses de vacanciers parties, c'est le moment d’admirer des paysages à couper le souffle tout en préservant l’environnement. 

L’île de Batz

Douceur et calme règent sur l'île de Batz, accessible en 15 minutes depuis la ville de Roscoff. La pêche et la culture des primeurs rythment le quotidien de cette île aux eaux turquoises et à la végétation luxuriante dont vous pourrez faire le tour par le sentier du littoral en une demi-journée. 

À voir : Le jardin Georges Delaselle et ses 2000 plantes exotiques

 Vue du bourg et du port de l'ile de Batz © E. Berthier



L’île d’Ouessant

Véritable joyau du parc naturel marin d'Iroise avec l’archipel de Molène, l’île d'Ouessant est longue de 7 kilomètres, et bordée de rochers, de hautes falaises et de phares. Pendant la traversée qui y mène, les plus chanceux.ses auront l’occasion d’apercevoir des dauphins qui parfois viennent souhaiter la bienvenue aux visiteurs. 

À voir : les phares et les maisons ouessantines au charme typique. 

 Ouessant © E. Berthier

Belle-île

Cap sur la plus grande des îles bretonnes et l’une des plus colorées : Belle-île, située à 14 kilomètres de la pointe de Quiberon. Sa nature sauvage a inspiré nombre de peintres, Claude Monet en tête, son sentier côtier fait rêver randonneurs et cyclistes. Pour boucler le tour de l’île, comptez 82,5km et 2000m de dénivelé. Une belle escapade sportive. 

À voir : la pointe des Poulains, cap sauvage rendu célèbre par l’actrice Sarah Bernardt, qui s’y est installée à la fin du 19e siècle. On peut d’ailleurs y visiter sa maison, ouverte au public depuis 2007. 

 Sauzon à Belle-Ile-en-Mer, le port © E. Berthier


L’île de Groix

« Qui voit Groix voit sa joie », tel est l’adage qui règne sur l’île que l’on atteint après 45 minutes de traversée depuis Lorient. Aussi surnommée l’île aux Grenats, elle regorge de balades à faire à vélo, de paysages à admirer, de ruelles où se promener et de criques où bronzer.

À goûter : le poisson fumé, la spécialité locale. 

 Vue aérienne à la tombée de la nuit – Groix © JOB Nicolas

Les îles éphémères

Le petit bonus de cette sélection, les îles éphémères à découvrir à pied ou en vélo à marée basse. Plutôt ambiance méditerranéenne, à la découverte de l’île Berder à Larmor-Baden et ses mimosas, ses palmiers et ses oliviers, ou plutôt tropiques dans l'une des criques cristallines émaillant l'île Callot, où l'on peut s'initier à la cuisine aux algues et à la pêche à pied ? On vous laisse le choix.

Ile Callot © PORIEL Thibault / SB

Fin des articles