Dupont, Martin, Petit : quel est le nom le plus commun en France ?

© lucamicheli

Dupont, Martinez, Smith… Ces noms, associés à des pays, sonnent très communs. Et si on s’est déjà penché sur l’étymologie et l’origine de notre nom de famille, il est tout aussi intéressant de se préoccuper de la popularité de celui-ci dans notre pays. Cette cartographie insolite d’Europe présente justement le nom de famille le plus porté dans chaque pays. Spécialistes de l’onomastique, voyez plutôt.


Les origines et l’utilisation de nos noms de famille révèlent des connaissances extraordinaires sur l’histoire et la culture de différentes sociétés. Le site Netcredit dévoile le patronyme le plus utilisé dans chaque pays et chaque nom est classé selon son origine. Selon la légende, il semblerait que les premiers noms de famille datent de 2852 avant J.-C. en Chine, pour faciliter la collecte d’informations et le recensement.

La population du continent s’étant développée en Europe durant le Moyen Âge, il a fallu trouver un moyen de différencier les gens, d’où la nécessité des noms de famille. À l’origine les noms de famille se divisaient en 5 catégories : profession, description personnelle, lieu d’origine, patronymie ou nom d’un patronage.

@netcredit

Concernant les noms de famille les plus courants en Europe, ils sont le plus souvent liés au travail d’un ancêtre. Par exemple, au Luxembourg, le nom le plus populaire, "Schmit", provient du moyen allemand "Smit" qui signifie "forgeron". Beaucoup d’autres noms de famille européens décrivent le paysage dans lequel vivait une personne. En Autriche notamment, le nom le plus commun est "Gruber" et vient du moyen allemand "Gruobe" signifiant "fosse" et faisant référence à une personne vivant dans une dépression.

Les suffixes patronymiques sont également un bon moyen de dire de quelle partie de l’Europe vient un individu. Le "-ov" slave, comme dans "Ivanov" (fils d'Ivan), est courant en Biélorussie et en Bulgarie. Le suffixe "-sen", comme dans "Hansen" en Norvège et "Jensen" au Danemark, est encore répandu parmi les descendants des familles scandinaves qui ont immigré en Amérique au XIXe siècle.

En France, ce n’est pas "Dupont", qui n’est même pas dans le top 20, mais bien "Martin" qui détient la première place depuis 1650 avec plus de 220 000 Martin. On est donc loin devant les "Bernard", les "Thomas" ou les "Petit". L’Espagne quant à elle compte plus de 3 millions de "Garcia", qui est le plus populaire du pays. "De Jong", majoritaire au Pays-Bas, se traduit par "le jeune" tandis que "Yilmaz" signifie "solide" en turc. Quant au patronyme "Smith", qu’on retrouve au Royaume-Uni, en Australie, en Nouvelle-Zélande, aux États-Unis et au Canada, on l’explique par l’héritage historique commun à tous ces pays.

Fin des articles