À 97 ans, ce papi a sauvé son village de la destruction

Se cultiver

À 97 ans, c’est beau de voir l’engouement de ce vieil homme pour sauver son village de la destruction. Afin de résister au gouvernement qui menace de détruire son petit village, Huang Yung Fu a décidé de se mettre à la peinture. Ce grand-père créatif a peint les bâtiments de son village de toutes les couleurs, et il l'a sauvé ! 

 


En recouvrant ces habitations de couleurs bariolées, ce vieil homme fait chaud au cœur et prouve qu’il suffit parfois d’y croire et de persévérer pour arriver à ses fins. Ce petit village était menacé d’être détruit par le gouvernement taïwanais il y a une dizaine d’années, dans le but d’y construire de nombreux immeubles modernes. Bien qu’on lui ait proposé de l’argent pour le quitter, ce papi de 97 ans et dernier résident de ce village n’a pas cédé à la pression. L’argent ne fait pas toujours le bonheur, et les sentiments sont bien souvent supérieurs au reste, comme l'a prouvé Huang.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @a.axx0715 le


L’idée de quitter sa maison, dans laquelle il a vécu la moitié de sa vie, le rendait malade et c’est alors qu’il a commencé à peindre. Aujourd’hui appelé "Rainbow Grandpa", ce papi né en Chine a combattu lors de la guerre sino-japonaise ainsi que pendant la Seconde Guerre mondiale, il s’est également battu pour le parti nationaliste et contre le gouvernement communiste de Mao Zedong. À la défaite du parti nationaliste, plus de deux millions de personnes ont fui à Taïwan, dont Huang qui n’a plus jamais quitté ce petit village, construit à partir de rien, pour accueillir les familles réfugiées et les militaires. Cette demeure est devenue sa maison de vie, et alors qu’il s’est retrouvé seul, il a décidé de se tourner vers l’art pour exprimer sa douleur et sa solitude, une sorte de refuge pour ce vieil homme.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @a.axx0715 le


Après avoir peint un petit oiseau sur son bungalow, il a continué à peindre d’autres animaux, puis des personnes. Ces peintures ont réveillé ce village fantôme et endormi. En 2010, un jeune étudiant, touché par son histoire, s’est porté volontaire pour aider ce vieillard à préserver son village. Une campagne de financement et une pétition ont ensuite été mis en place pour sauver ce bourg de la destruction. Le village coloré a su capturer le cœur de la nation et il est à présent un lieu phare pour les touristes venant visiter l’île.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par よしのすけ (@yoshi_shitrip) le


Aujourd’hui, Huang Yung Fu peut être fier de lui, car en plus d’avoir sauvé son village tant aimé grâce à sa persévérance et ses peintures, il pourra vivre dans sa maison jusqu’à son dernier jour !

 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par noonui (@nn_noonui) le