Bye Bye, une nouvelle chaîne de voyage à l'esprit collectif

Tendances

Tim Reynaud et Thomas Guillaux, deux jeunes amis depuis toujours passionnés de voyage, ont décidé de raconter leurs aventures à travers des vidéos qui leur ressemblent. On les a rencontrés et du haut de leurs 25 ans, ils nous ont charmés par leur engouement pour la création de leur chaîne "Bye Bye" qui ne fait que commencer ! Un nom universel, cool, qui résonne pour le monde entier et qu’on promet de ne pas oublier !

On peut dire que leur amour pour le voyage n’a pas de prix, quand on sait que Thomas a même démissionné de son travail pour partir à l’aventure avec son meilleur ami Tim. C’est donc après un BTS montage et une Licence de cinéma à la Sorbonne pour Tim et un job de commercial dans un groupe informatique pour Thomas, que les deux amis ont décidé de partir à la rencontre du Vietnam pour près de quatre mois, du sud au nord en passant par l’est et l’ouest et tout ça en moto, qu’ils ont achetée à Ho Chi Minh au début de leur voyage pour la modique somme de 400 dollars. Un départ impulsif qui correspond à l’image de Bye Bye.

Ils décident de filmer leur voyage quotidiennement grâce à un drone et autre matériel vidéo que Tim détenait. Ces deux amis choisissent de vivre leur voyage "à la locale". À l’antithèse des vidéos de voyage que l’on a l’habitude de voir, Tim et Thomas refusent de se mettre en avant, ce qui explique pourquoi nous les voyons peu dans leur film. Tim ne souhaitait pas créer une chaîne à son nom comme ce qu’on voit déjà sur YouTube. Il voudrait qu’on considère son équipe comme une bande, et chacun de ses amis pourra intégrer les différents projets. Il souhaiterait que ce soit un nouveau concept de chaîne à l'esprit collectif, et non du culte de la personnalité uniquement en son (ou leur) nom. Bien qu’il soit toujours présent pour soutenir le groupe. Dans leur vidéo, c’est leur âme artistique qui ressort ainsi que le portrait d'habitants du pays. Tim et Thomas souhaitent promouvoir la proximité avec les locaux, la beauté du paysage et l’approche du voyage en profondeur tout en proposant des musiques qui les représentent.
En effet, tous deux fans de musique, ils ont choisi d’allier musique et voyage, et le résultat est plutôt très réussi ! Une vidéo de 4 min 35 pour raconter une histoire de quatre mois, c’était loin d’être gagné, mais c’était un de leurs défis : faire un film assez court pour s’assurer que leur public le regardera jusqu’au bout. De plus, leur but est de mettre une musique en lumière pour chaque réalisation. Une qualité de vidéo non négligeable qui se rapproche d’une image cinématographique plus que d'un "simple" podcast YouTube.

Après un travail acharné de deux mois à temps plein à leur retour du périple et avec l’aide de leur autre meilleur ami graphiste Max Troupeau, ils ont sorti leur première vidéo il y a une dizaine de jours. Et la première d’une longue série, comme on leur souhaite ! Disponible sur Vimeo et YouTube, ils partagent avec nous leur pleine liberté à deux, sans aucune frontière artistique. Pas de limites, d’obligations, ni de contraintes, et on apprécie la fraîcheur de leur réalisation.




Quand on leur a demandé de nous raconter leur meilleur souvenir ou la personne qui les a le plus marqués, voici ce qu’ils nous ont répondu :

Tim :

« À moto dans les campagnes, j’ai croisé de jeunes enfants qui jouaient sur le bord de la route. Une petite fille d’environ 7 ans en portait une autre sur son dos sous un grand soleil. Tous ces enfants avaient l’air de se gérer et d’avoir une autonomie peu croyable pour leur âge. Je suis resté troublé par cette vision et le regard que ces enfants m’ont lâché, surtout trois petites filles qui conduisaient un scooter, on les voit d'ailleurs sur la vidéo. Toujours à cet endroit, j’ai également rencontré une grand-mère qui gagnait 45€ par mois. Elle m’a beaucoup touché avec ses bracelets en argent qu’elle vendait 4€ et m’a promis qu’ils me porteraient bonheur. J’ai décidé d’en acheter plusieurs pour ma famille, et je pense que je me souviendrai d’elle pour de longues années ». Une histoire attachante qu’il nous raconte avec son cœur, et d’ailleurs, il a toujours le bracelet !


Thomas :

« Je pense que la personne qui m’a le plus marqué est ce jeune garçon qui nous a vendu les motos. Après une dizaine de jours à Ho Chi Minh au début de notre voyage, nous passions tous les jours devant sa boutique en rentrant à notre auberge. On a fini par lui parler et lui claquer la bise. Après quelques jours, il nous racontait que son rêve était d’apprendre l’anglais. Il a décidé d’arrêter ses études afin de se consacrer à l’anglais grâce aux touristes et c’est pourquoi il s’est retrouvé dans ce commerce. Aujourd’hui, il est quasiment bilingue et a fait le tour du Vietnam, à notre âge. Une histoire peu ordinaire pour un Vietnamien. » Là aussi, Thomas nous fait part de ses ressentis avec une telle véracité qu’on s’y croirait presque. 


Et même si tout n’a pas toujours été rose, comme leur drone qui s’est écrasé en pleine jungle, la moto de Tim qui a explosé la veille de leur départ, ou encore leurs accrochages de "survie", ils ne gardent que d’excellents souvenirs de leur aventure de folie. Bateaux, trains, bus, barque de pêcheur, mais toujours accompagnés de leurs motos, Tim et Thomas n’ont pas eu froid aux yeux pour parcourir leurs 3000 km et ça se ressent dans leur vidéo !


On leur souhaite bonne chance dans la continuité de leur projet et un bon voyage pour leur prochain périple à New York ! On attend la vidéo avec impatience et on promet de la partager avec vous !


YouTube

Vimeo
Facebook
Instagram
Tim Reynaud
Graphisme