Des escapades effrayantes en Europe pour Halloween

Tendances

Halloween arrive à grands pas, et on en connaît plus d’un qui s’en réjouit. C’est une occasion de plus de faire la fête, de se déguiser, de décorer sa maison avec des toiles d’araignée et des citrouilles, de manger du potiron à foison, et de boire des fausses potions magiques. Bon ok, on exagère peut-être un poil avec les potions magiques, mais si comme moi vous êtes un grand fan d’Halloween, c’est aussi la parfaite occasion pour découvrir les lieux les plus flippants d’Europe. Un petit week-end macabre, ça vous branche ?


Vienne, la capitale du tourisme noir, en Autriche


Commençons par le commencement avec la capitale du tourisme noir, j’ai nommé Vienne. Les aspects sombres de la capitale autrichienne sont nombreux. Entre les catacombes obscures, le grand cimetière de pas moins de trois millions de tombes, le Musée des malformations anatomiques situé dans un ancien asile où est exposé le corps d’un bébé surnommé "Le Diable", le musée des Pompes funèbres, le musée de la torture, la crypte impériale, et un labyrinthe d’une dizaine de kilomètres de galeries construit sous la ville contenant des corps momifiés où les touristes adorent "chasser les fantômes", il y a de quoi faire ! 


Paris et ses catacombes, en France


Pas besoin d’aller bien loin, les catacombes de Paris vont tout autant vous faire frissonner. Un petit tour dans les souterrains parisiens pour découvrir les ossements d’époques différentes, avec plus de 6 millions de personnes enterrées dans ces 300 km de galeries. Une visite frissonnante et étonnante à faire pendant la période d’Halloween. Le must ? On a entendu dire qu’on pourrait y passer une nuit cette année le soir d’Halloween ! Ne loupez pas cette occasion de dormir au milieu des crânes terrifiants... 


Dormir dans une ancienne cellule de prison, au Royaume-Uni


Si vous préférez le Royaume-Uni aux pays scandinaves, rendez-vous à l’hôtel Malmaison à Oxford, à 1h30 de Londres. Cette ancienne prison médiévale du château de Guillaume le Conquérant fait office d’hôtel de luxe 4 étoiles. Les cachots du sous-sol nous plongent radicalement 1000 ans en arrière. Paraîtrait-il que le fantôme d’une certaine pendue, Marie Blandy, roderait dans les couloirs. On adore le bar situé dans l’ancien parloir et rapporter les produits de toilette "steal me" (vole-moi) en souvenir.


La chapelle des crânes, en Pologne


Cette chapelle de Kudowa-Zdrój construite en 1776 par le curé de la paroisse le père Waclaw Tomaszek, est la première construction décorée d’ossements en Europe Centrale. Située dans un ensemble comprenant une église, un clocher et un cimetière, elle est entièrement recouverte de 3000 crânes et d’innombrables os humains. Mais d’où proviennent-ils ? Ils appartiennent aux victimes de la Guerre des Sept Ans et de celles des épidémies et famines. Environ 20 à 30 000 restes se trouvent dans la crypte sous la chapelle. Ça fait froid dans le dos... 


Les Forts Maunsell, en Angleterre


Situés dans l’estuaire de la Tamise et de la Mersey en Angleterre et construits pendant la Seconde Guerre mondiale pour protéger Londres des invasions aériennes et maritimes allemandes, ces forts font partie des endroits les plus étranges du globe. Certains de ces vestiges à l’allure fantomatique ont été détruits ou endommagés et sur les 7 forts initialement prévus et 21 tours, il ne reste plus que 2 forts et 13 tours aujourd’hui... On peut les visiter lors d’un tour en bateau. Ces forts étaient interconnectés entre eux et reliés à des centres de commande terrestres par des câbles téléphoniques sous-marins et une liaison radio.


Château de Bran, en Roumanie


Ce monument historique du début du XIIIe siècle bâti sur un rocher dans les montagnes des Carpates, est connu sous le nom du Château de Vlad III "l’Empaleur", alias Dracula. Bien que le mythe du château soit quelque peu exagéré, cette demeure reste un des lieux phares pour fêter Halloween, surtout quand on connaît les superbes fêtes qu’ils organisent spécialement pour l’occasion. Situé à une trentaine de kilomètres de la ville de Brasov, les touristes se ruent pour visiter le château de Bran et être plongés au cœur de l’ambiance macabre et angoissante du fameux buveur de sang.


Colline des Croix, en Lituanie


Située au nord de la Lituanie, cette colline des Croix, haut lieu de la résistance lituanienne resté plus de cinq ans sous l’autorité de l’Union soviétique, est un lieu de pèlerinage depuis le XIVe siècle. Le peuple planta des croix sur la colline en mémoire de ses morts. Après avoir été rasée trois fois par les soviétiques et toujours reconstruite, cette simple colline proche de la ville de Siauliai est aujourd’hui recouverte d’innombrables croix de bois ou de fer. Et qu’on se le dise, les croix ont souvent une connotation mystique un peu flippante, alors quand on se retrouve avec des millions de croix autour de nous, la sérénité n’est pas le premier mot qui nous vient à l’esprit. Et ça tombe plutôt bien car ce n’est pas ce qu’on recherche pour Halloween...


Les catacombes des Capucins, en Sicile


Sous le cimetière du monastère des Capucins à Palerme en Sicile, se trouvent les catacombes des Capucins construites au XVIe siècle et abritant aujourd’hui plus de 8000 momies, la plupart datant du XIXe siècle. Ce lieu fut très demandé par les familles aristocrates de l’époque qui devaient choisir une mise en scène et des vêtements pour leurs morts. Déjà que les catacombes ne sont pas des lieux franchement rassurants, elles le sont encore moins lorsque l’on découvre la momie de la petite Rosalia, décédée en 1920 à l’âge de deux ans, parfaitement conservée... Le mystère de cet enfant qui semble ouvrir et fermer les yeux génère un mélange de crainte et de fascination, plutôt agréable.


Le Château de Leap en Irlande


Situé près de la petite ville de Roscrea, ce château construit au XVe siècle par la famille O’Bannon est connu comme étant le plus hanté du pays voire même d’Europe. Cette famille soumise au règne de celle des O’Carrolls, fut expulsée de sa propre demeure. C’est alors que deux frères des O’Carrolls entrent dans une lutte acharnée pour le pouvoir, et l’un finit par assassiner l’autre dans la chapelle du château. Elle détient depuis le nom sordide de la "chapelle sanglante" et constitue le premier lieu hanté du château. Le deuxième est le donjon dans lequel des prisonniers condamnés à mort étaient enfermés. Des ossements humains furent retrouvés sur place, et il fallut plus de 3 charrettes pour les évacuer. Le donjon est aujourd’hui couvert afin que personne n’y tombe. L’un des esprits les plus terrifiants prénommé "Lui" se baladerait dans les couloirs, et mieux vaudrait ne pas le croiser...


La grotte des sorcières de Zugarramurdi, en Espagne


À 400 mètres de Zugarramurdi, la grotte des sorcières longue d’une centaine de mètres est traversée par la rivière Olabidea, plus connue sous le nom de la rivière de l’Enfer. Place à votre imagination pour un passionnant voyage dans le temps. On raconte que des réunions de sorcellerie et des banquets présidés par le Diable s’y seraient déroulés dans les années 1600. La chasse aux sorcières a, elle, bien eu lieu au début du XVIIe siècle. De nombreux corps brûlés hanteraient cette grotte. Le must : les nombreux concerts organisés chaque année pour la fête d’Halloween, où tout le monde se déguise.