L'échange de maisons, une bonne alternative à la location

Tendances

Les vacances, on en est tous friands, n’importe où, n’importe quand, rien que le mot nous fait frissonner de bonheur et nous met du baume au cœur. Le problème ? Il est souvent le même pour tous : le manque d’argent. Un week-end à Séville pour faire le plein de mélanine, quatre jours à Londres pour clubber all day & night long, ou une semaine à New York pour se balader à Central Park et Times Square, c’est bien gentil mais tout le monde ne peut pas se le permettre. Entre le billet d’avion, le logement et les activités extra, on revient vite à la case départ. Mais ça, c’était avant qu’on se penche sur la question de l’échange de maisons. Vous avez forcément déjà vu (et bavé) devant le film The Holidays avec Cameron Diaz et Jude Law... C'est une des premières fois qu'on entendait parler des échanges de maisons. Un recours alternatif aux locations de logements incroyablement rentable, qu’on oublie bien trop souvent. 

Certaines plateformes comme Guest to Guest ou Troc maison se positionnent comme leaders d’échanges de maisons. C’est vrai, toute alternative engendre aussi des contraintes, et il n’est pas anodin d’être réticent à l’idée de prêter son appartement rempli d’affaires personnelles à des inconnus. Mais on a justement rencontré Alexandra, adepte du principe depuis plus de six ans, qui nous partage ses expériences et nous convertit à l’échange de maisons. 

© Shutterstock


Bonjour Alexandra, comment avez-vous connu le principe d’échange de maisons ? Et pourquoi s’être tournée vers cette pratique plutôt que vers la location ?

J’ai entendu parler de ce principe il y a environ quinze ans, par une amie américaine qui s’y prêtait elle-même. Une de mes bonnes amies a également franchi le cap quelques années après et c’est petit à petit que j’ai commencé à me poser la question. L’élément déclencheur a été la naissance de mon deuxième enfant, car qui dit famille nombreuse dit plus de frais, et il est alors de plus en plus difficile de partir en vacances.


Combien d’échanges avez-vous réalisés ? Et sous quelle forme (surface, lieu...) ?


Nous avons déjà réalisé plus d’une vingtaine d’échanges depuis que nous nous sommes lancés dans l’échange de maisons. Je ne dirais pas que nous effectuons les échanges de manière égalitaire, mais plus que c’est en fonction de nos envies. La destination joue un rôle majeur, et dépasse la surface du logement. Nous avons un appartement de 170 m2 dans le 9e mais en tant que Parisiens, nous recherchons souvent le luxe de la mer et d’un jardin, même si la maison fait la moitié de la nôtre. C’est alors ce genre de détails que nous allons privilégier. Nous avons acheté un bel appartement il y a des années et nous avons choisi de l’amortir par le partage, plutôt que par la location. L’expérience est tout à fait différente et nous la préférons. 


Que se passe-t-il si les dates d’échange ne concordent pas ?


On peut choisir de faire des échanges simultanés ou non simultanés. C’est-à-dire que nous ne sommes pas obligés de partir à la même période avec la personne qui nous échange sa maison. Nous mettons les dates qui nous conviennent sur le site, et si les deux collent c’est tant mieux, sinon on s’arrange pour que les deux échanges s’effectuent dans la même année. Si je veux me rendre à New York pour les vacances de la Toussaint, mais que mon partenaire d’échange a déjà prévu une autre destination que Paris, nous nous organiserons alors pour une prochaine semaine de vacances qui lui conviendra, et où nous ne serons pas chez nous non plus. Il arrive aussi que les logements à échanger soient des résidences secondaires. Nous ne retrouvons donc pas le même confort que celui d’une résidence principale.


© Shutterstock

Comment faites-vous pour communiquer entre vous ?


Nous pouvons être actif ou passif. Je m’explique : soit nous contactons directement les gens pour les rencontrer virtuellement et demander un échange de maisons si nous avons un coup de cœur, soit nous répondons à des demandes. Nous communiquons via la plateforme, souvent en anglais, lorsqu’il s’agit de l’étranger. C’est assez troublant de voir comme on se reconnaît en les gens avec qui nous faisons l’expérience. Nous avons souvent le même état d’esprit, les mêmes approches et la même courtoisie pour les personnes que nous recevons chez nous, comme un welcome pack par exemple. Nous laissons toujours un petit panier avec du pain, du fromage, du jus, des œufs... etc, afin que nos invités aient une base en arrivant à la maison, que ce soit plus convivial, qu’ils se sentent tout de suite comme chez eux. Nous avons aussi souvent les mêmes styles en termes de décoration. Une fois, on a même découvert avec surprise et amusement que nos hôtes avaient le même canapé que nous ! Le but, c’est un peu de se croire chez nous, tout en étant à l’étranger (ou en France d’ailleurs). L’échange de maisons, ça passe avant tout par la confiance, l’échange de bons plans, de bonnes adresses, la relation avec la personne qu’on a en face. C’est un peu comme prêter son appart' à des amis ou de la famille.


Justement, comment se rend-on compte de notre "compatibilité" sans visiter le lieu et rencontrer les hôtes en personne ?

En toute honnêteté, il n’est pas si simple de s’en rendre compte simplement par le biais de photos et de quelques échanges avec l’autre hôte. Mais ça nous donne une bonne idée sur la personne à qui nous avons à faire, et avec l’expérience, on a nos petites astuces. La photo de profil est importante, les questions qu’il va nous poser également, on pourra alors plus se rendre compte si cet échange est de bonne volonté ou non. De notre côté, nous n’hésitons jamais à poser un maximum de questions. Nous les contactons par mail, whatsapp, skype, téléphone, ou tout autre réseau.


Vous arrive-t-il d’ailleurs de rencontrer les personnes ? Avez-vous déjà créé des liens avec les hôtes et/ou invités ?


C’est très rare, mais ça peut arriver. Et quand c’est le cas, ça donne encore plus de valeur et d’intérêt à l’expérience. Aujourd’hui, nous avons créé un lien très fort avec un couple d’Espagnols âgés, que nos enfants considèrent un peu comme leurs « grands-parents espagnols ». En France, on a déjà fait plusieurs échanges avec les mêmes personnes, mais on continue de passer par la plateforme, pour plus de sécurité.


Quand on laisse son habitation, quelles sont les contraintes ? Que faut-il préparer ? Faut-il souscrire une assurance spécifique ? Et la remise des clés ?


Évidemment, prêter son appartement demande un minimum de préparation au préalable. Un ménage parfait, un welcome pack (si vous le souhaitez), le rangement de vos affaires personnelles et de valeur dans un placard qui ferme, pour non seulement les mettre en sécurité mais aussi laisser de la place à vos invités, et un petit cahier avec des commentaires pour l’utilisation de certains ustensiles de maison, ou encore des bonnes idées et des bons plans pour vivre comme un local.  
Concernant l’assurance, cela va dépendre des plateformes, mais effectivement certaines en proposent pour la casse, ou si votre hôte vous plante à la dernière minute alors que vous avez déjà pris vos billets. Mais il faut savoir que ces échanges étant basés sur la confiance, les gens font plus attention chez les autres que chez eux.
Pour la remise des clés, c’est nous qui nous débrouillons directement avec eux. Dans un café, sous la pierre jaune au fond du jardin, ma belle-mère qui vient leur ouvrir... C’est à vous de voir.


© Shutterstock

Vous est-il déjà arrivé de refuser des gens ?


Bien sûr, et plus d’une fois. Quand je vois que les gens ne sont pas dans le même "mood" que moi, qu’ils recherchent plus une commodité qu’une réelle expérience, ou que j’ai un doute sur leur bonne volonté, je préfère décliner. 


Votre destination la plus lointaine ? Votre meilleur souvenir ?


Les États-Unis, une première fois à New York et une seconde dans le Massachusetts. Concernant mon meilleur souvenir, je dirais que c’est à Cape Cod, la station balnéaire à côté de Boston dans le Massachusetts. Déjà pour l’accueil adorable que nous ont réservé les hôtes et leurs cadeaux de bienvenue, mais aussi pour la maison qui était sublime. Le jardin situé au bord du lac était merveilleux, l’hôte nous avait même dégotté des kayaks, et je ne parle pas des plages d’eau douce que l’on a adorées.


Quels conseils donneriez-vous à ceux qui hésitent à franchir le pas ?


Il y a une première fois à tout, et je vous conseille vraiment d’essayer ne serait-ce qu’une fois lors d’un séjour court. Pensez aux économies que vous ferez, et aux découvertes incroyables et authentiques que vous n’aurez pas avec une simple location. Un échange de bonnes adresses, une vraie réciprocité, du matériel adéquat pour votre voyage (une poussette nous concernant), bref des vraies valeurs ajoutées dont on a du mal à se passer ensuite. On découvre des endroits locaux, que les sites internet et autres guides de voyage ne connaissent pas forcément, et on apprend à vivre local, on sait que tel musée est moins cher le mercredi et alors on en profite. C’est vraiment génial ! Certaines personnes avec qui j’ai fait les échanges m’ont même proposé des babysitters et quand on a des enfants, c’est un vrai luxe. En parlant d’enfants d’ailleurs, l’échange de maisons et donc de biens, peut jouer sur leur éducation. Ils doivent apprendre à partager, à prêter leurs jouets, chose pas si simple pour des enfants en bas âge.
Certes il faut réussir à faire confiance, mais je vous conseille de commencer par un court séjour, une destination proche, idéalement avec une résidence principale afin que vous soyez sur un même pied d’égalité, et de ne pas s’enflammer avec une réponse trop hâtive. Prenez le temps de connaître votre interlocuteur et d’attendre la bonne personne pour confirmer et prendre vos billets. Vérifiez que le lieu est situé au bon endroit, que la commodité est celle que vous recherchez, assurez-vous du nombre de personnes présentes lors du voyage etc... Le mieux est aussi de débuter avec des "experts", ou du moins des habitués de l’échange de maisons pour être plus tranquilles. Lisez bien les commentaires des anciens voyageurs, car comme tout autre site de location de maisons, leurs avis peuvent vous éclairer sur vos questions. Et n’hésitez pas à bien établir les règles avec votre interlocuteur.
N’oubliez pas que c’est un principe de gagnant-gagnant ! Il n’y a aucune raison que cette expérience se passe mal.