Le projet fou de relier Londres à Sydney en 4 heures est sur le point de devenir réalité

Tendances

Faire un breakfast baked beans à la british à Londres et visiter l’opéra de Sydney l’après-midi avant d’entendre Big Ben sonner à nouveau, ça sonne un peu comme une scène de science-fiction non ? C’est pourtant le projet fou proposé par l’Agence Spatiale Britannique : celui de relier Londres à Sydney en 4h d’ici 2030 !

Grâce à un moteur hybride révolutionnaire permettant d’envoyer un avion dans l’espace, 4 heures pourraient suffire pour relier Londres à Sydney d’ici 2030. C’est le projet fou présenté lors de la dernière UK Space Conference qui a eu lieu fin septembre au Pays de Galles. L’Agence spatiale du Royaume-Uni et celle d'Australie souhaitent désormais s’investir dans la réalisation du « world-first space bridge » ou le premier pont spatial du monde.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par SUPERYACHT RADIO (@superyachtradio) le

De quoi s’agit-il ?

Selon The Telegraph, l’élaboration d’une fusée à hydrogène serait en cours et permettrait à ces nouveaux avions de voler à plus de deux fois la vitesse du Concorde, soit plus de 4 400km/h. Il décollerait à l’horizontal, comme un avion standard et non comme une fusée à la verticale, et devrait traverser le « pont spatial » qui relierait les deux pays.
Ce futur avion équipé d’un moteur hybride, fonctionnant grâce à l’oxygène et l’hydrogène, promet un impact moindre sur l’environnement avec une réduction considérable de l’empreinte carbone. En quelques mots, l’aéronef consommerait donc moins d’énergie que les gros porteurs actuels et serait même moins cher !

Que demander de plus ?

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par London | Travel community (@londoncityworld) le

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par World Places (@someworldplaces) le

À termes, une fois dans l’espace, il pourrait se déplacer jusqu'à 25 fois la vitesse du son, soit plus de 30 000 km/h… !

Le gouvernement du Royaume-Uni a d’ores et déjà investi 67 millions d’euros dans ce projet baptisé Sabre. Ce supersonic mesurera 84 mètres de long et transportera 300 passagers. Certaines pièces du propulseur sont actuellement testées aux États-Unis et les premiers vols d’essai sont prévus aux alentours de 2025. Les premiers trajets commerciaux, eux, n’auront lieu qu’en 2030, soit 55 ans après la mise en service du Concorde, seul avion supersonique de l’histoire destiné au transport de voyageurs...

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Aviation News Brasil (@aviationnewsbrasil) le

On a hâte voir ça, et encore plus de le tester… Attention, ça va secouer Jamie !