Venise renforce ses mesures pour limiter le tourisme de masse

undefined 2 janvier 2024 undefined 16h39

Lucie Guerra

C’est la ville de l’amour, du romantique, du beau, de l’histoire et de la culture. Venise fait partie des villes italiennes les plus prisées, peut-être même trop. L’institut Sapiens estime qu’en été, elle accueille en moyenne 120 000 touristes par jour, pour un total de « 28 à 30 millions de visiteurs par an ». Alors pour tenter de limiter ce surtourisme qui lui nuit progressivement, la cité des Doges a décidé de prendre diverses mesures drastiques.


Les groupes de visiteurs limités à 25 personnes

C’est la dernière initiative en date. Pour réguler le tourisme de masse, la municipalité de Venise a décidé que désormais, les groupes de 25 visiteurs maximum pourront accéder au centre historique et aux îles de Murano, Burano et Torcello.

Parmi les autres mesures prises, on retrouve l’interdiction d’utiliser des haut-parleurs dans la ville. Annoncée en septembre dernier, une taxe de 5€ pour les visiteurs d’un jour va également être mise en place pour la première fois entre le 25 avril et le 5 mai prochains. Elle concernera les touristes souhaitant accéder à la vieille-ville entre 8h30 et 16h.


Protéger un joyau du patrimoine italien

L’objectif : protéger cette ville, inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987. Si ce tourisme de masse peut, en apparence, représenter un véritable avantage financier, il détruit la ville éternelle à petit feu. Les prix de l’immobilier ne faisant qu’augmenter, les habitants se voient dans l’obligation de partir de Venise. À côté, les dégradations dues à la sur-affluence ne font qu’augmenter dans les lieux touristiques tels que la place Saint-Marc ou le Palais des Doges.